Vous faites sans doute partie de ceux qui croient que les nouvelles technologies ont le pouvoir de nous offrir des expériences artistiques innovantes. Mais le numérique ce n’est pas automatique et l’on est en droit de se demander si l’utilisation systématique des nouvelles technologies dans les programmations culturelles ne sont pas des gadgets voués à appâter le visiteur sans rien lui offrir de consistant à découvrir.

Concernant les nouvelles technologies, notre théorie est plutôt optimiste car qui dit gadget dit nouveauté, originalité et divertissement. Le gadget c’est l’achat chouette dont on n’attend même pas qu’il réponde pleinement à sa promesse. Et pourtant en matière de médiation culturelle, ce qui pouvait passer pour du gadget numérique servant à se donner un style de « musée high tech » se révèle souvent très prometteur.

Inspecteur Gadget / Fan Art – Launchbox Games data base

Nouvelles technologies ou comment expérimenter grâce aux objets du quotidien

Quoi de plus évident que de transformer nos outils connectés du quotidien en véritables passeurs d’expériences ? C’est là qu’interviennent en plus des traditionnels audioguides, les tablettes, les applications et les cortèges de QR codes. Ces « gadgets » technologiques largement mis en avant sur les campagnes de communication interpellent l’opinion et renouvellent l’attractivité des institutions culturelles en rendant les parcours de visite plus divertissants.

Exemple belge de l’utilisation des nouvelles technologies

En 2016, le Musée royal de Mariemont en Belgique crée un jeu vidéo spécialement conçu pour faire découvrir aux adolescents ses collections égyptiennes. Armés d’une tablette ils doivent aider le Soleil à réaliser son cycle en combattant les autres divinités cherchant à l’en empêcher. Tout au long du parcours les objets exposés sortent en 3D des vitrines et les reconstitutions de décors antiques se mêlent à des scènes de combats virtuelles. L’expérience vécue est marquante pour le visiteur qui aura alors davantage envie de la partager.

Parmi les nouvelles technologies : l’Histopad

L’Histopad, outil de visite du Palais des papes d’Avignon, du château de Chambord ou de la Conciergerie à Paris, est une véritable fenêtre ouverte sur le passé, en déplaçant la tablette dans les majestueuses salles aux murs nus vous plongez dans les décors d’antan avec ses riches couleurs et ses meubles précieux. Les visiteurs peuvent réellement se projeter dans la vie d’avant et s’approprier l’histoire.

Visuel en situation dans la salle des Gens d’Armes de la Conciergerie © Histovery

Des nouvelles technologies essentielles pour retrouver des décors et des œuvres disparus.

L’Institut du Monde arabe a conçu une exposition entièrement numérique pour faire ressusciter les sites millénaires de Palmyre, Alep ou encore Mossoul, détruits pendant la guerre. Pensée comme un voyage virtuel à travers le temps et l’espace, cette exposition offrait l’unique possibilité de redécouvrir l’histoire du Monde Arabe depuis l’antiquité jusqu’à nos jours.

Bande annonce de l’exposition “Cité Millénaires” à l’Institut du Monde Arabe

Les nouvelles technologies pour rendre visible l’invisible

En plus de faire revivre ce qui n’est plus, les progrès techniques recréent des ponts entre les artistes et les chercheurs que plusieurs siècles séparent. C’est ainsi qu’en passant La Jeune fille à la perle (1665) de Vermeer au rayon X on a récemment découvert que le portrait était à l’origine doté de cils et que le modèle se trouvait initialement devant un rideau vert et non noir ! Et alors me direz-vous ? Et alors grâce à ces techniques c’est la conception originelle de l’œuvre qui se révèle : les matériaux employés, les ratures, les détails effacés par le temps… On est capable de toucher du doigt le processus créateur de Vermeer sans toucher un seul cheveu de la jeune fille. Ces récentes découvertes pourraient même faire évoluer la façon d’exposer l’œuvre, pourquoi ne pas imaginer se plonger dans la peau du peintre et à partir d’une page blanche voir les traits un à un se dessiner sur la toile, en finissant par ces cils délicats et si fragiles au regard du temps…

Image composite de La Jeune Fille à la perle réalisée à partir des images du projet Girl in the Spotlight. (c)Mauritshuis/Sylvain Fleur et l’équipe de Girl in the Spotlight

Aller plus loin grâce aux nouvelles technologies

Le musée de Brooklyn a imaginé l’application Ask. Les visiteurs posent leurs questions sur les œuvres exposées et des experts du musée leur répondent personnellement en temps réel. C’est la possibilité unique d’un dialogue au plus proche des interrogations de chacun.

L’interface utilisateur de l’application Ask, Brooklyn museum

Les nouvelles technologies redonnent de la vie aux œuvres et transforment les visiteurs en de véritables Sherlock Holmes. Armés de leurs smartphones, ils prennent des photos, scannent des QR codes qui les propulsent dans toujours plus de fenêtres explicatives et détaillées. La possibilité de connaître n’a jamais été si grande. Au regard de toutes ces possibilités les visites culturelles deviennent de véritables expériences innovantes, immersives, captivantes. Au-delà du coup de communication indéniable, ces nouveaux outils de médiation sont le fruit de recherches complexes qui répondent à cette envie du public d’en savoir toujours plus. Et si la tablette ou le casque de réalité virtuelle parvient réellement à reconnecter le visiteur avec le lieu, en lui offrant de pénétrer plus avant dans ses collections, alors le pari est gagné. Reste alors une seule problématique, le coût que peuvent représentées l’ensemble de ces installations !

Par Marie Duris,

Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à commenter, partager, et soutenir le blog sur Tipeee !

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir tous nos articles dès leur diffusion !

SOURCE

Sites des musées cités :

Musée Mariemont de Belgique : http://www.musee-mariemont.be/index.php?id=14746

Palais des papes d’Avignon, « histopad pour tous » : http://www.palais-des-papes.com/fr/content/histopad-pour-tous

Institut du monde arabe, exposition « Age Old Cities » : https://www.imarabe.org/en/exhibitions/age-old-cities

Brooklyn Museum : https://www.brooklynmuseum.org/ask

Articles :

De nouvelles médiations numériques au service de la culture augmentée, Brigitte Chapelain dans Hermès, La Revue 2011/3 (n° 61)

 “The CD-Rom or the First Steps Towards New Definitions for Museums”, Diane Drubay, 21 août 2019 sur Medium.com : https://medium.com/predict/the-cd-rom-or-the-first-steps-towards-new-definitions-for-museums-93a5a77cebcd

Gamification : une nouvelle opportunité pour les musées ?, par Ask Mona, 29 septembre 2018 :  http://studio.askmona.fr/2018/11/29/gamification-musee/

L’IMPACT DES NOUVELLES TECHNOLOGIES SUR L’ ART ET LA CULTURE, par margauxb : https://ecs-digital.com/culture/limpact-des-nouvelles-technologies-sur-l-art-et-la-culture/

Sources généralistes :

Wearemuseums.com : http://www.wearemuseums.com/programs/

Dictionnaire Larousse : https://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/gadget/35752

Photo de mise en page : VR photo by gordonplant

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.