« Prendre le train en marche », « avoir un train de retard », « aller de bon train », le « train-train quotidien »… La langue française est riche en expressions ferroviaires ! Et ce n’est pas le seul pays à mettre à l’honneur ce moyen de locomotion.

L’influence des trains dans le monde

La chanson populaire américaine dédie un pan entier de son répertoire aux train songs (chansons de train), la peinture regorge de représentations d’infrastructures ferroviaires, de Turner à Manet, de Monet à Cézanne, de Van Gogh à Hopper, sans parler de la littérature (La Bête humaine de Zola), la bande dessinée (La Douce de Schuiten) ou le cinéma (Le Transperceneige de Bong Joon Ho). S’il fallait encore des preuves de la passion de l’homme pour le train, il n’est qu’à mentionner les nombreuses émissions de découverte autour du train (Des trains pas comme les autres, Great British railway journeys, Le monde vu du train, Rail Away…) ou la grande communauté de maquettistes de train.

Claude Monet, Gare Saint-Lazare, Arrivée d’un train, 1877
© Fog Museum

La naissance du train

Le principe d’un moyen de locomotion sur rails naît dans la Grèce antique, où, dès le VIe siècle avant notre ère, fut construit un chemin sur lequel les chariots tirés par des bêtes de somme étaient guidés par des blocs de pierre entaillés. Mais le chemin de fer tel que nous le connaissons apparaît en 1804 au Pays de Galles et prend son essor à partir des années 1840, suite à l’invention des rails métalliques et de la locomotive à vapeur. L’Arrivée d’un train en gare de La Ciotat, film de 50 secondes tourné par Louis Lumière en 1895, témoigne de ces jeunes années du chemin de fer. C’est aujourd’hui 1,12 millions de kilomètres de voies qui recouvrent notre planète, dont plus de la moitié sont répartis entre les Etats-Unis, l’Union européenne et la Chine.

L’Arrivée d’un train en gare de La Ciotat, tourné par Louis Lumière

Les exploits dans le domaine ferroviaire

Les Etats-Unis se sont démarqués très tôt, achevant la première ligne de chemin de fer transcontinentale en 1869, dans le contexte de la conquête de l’Ouest. Les 3 000 km de voies ferrées permettaient alors de réduire la liaison entre les deux côtes du pays à une semaine, contre six mois en chariot. Il n’est pas étonnant que ce soit encore le pays possédant le plus long réseau de lignes ferroviaires au monde.

Autre continent, l’Unesco a classé au Patrimoine mondial un ensemble de chemins de fer de montagne situé en Inde, composé de trois lignes ouvertes entre 1881 et 1908 : le Darjeeling Himalayan Railway, le Nilgiri Mountain Railway et le Kalka-Shimla Railway. Cet ensemble témoigne d’avancées techniques importantes, permettant de faire circuler des trains sur des dénivelés de près de 2 000 mètres, mais aussi du lien entre ces « exemples vivants du génie civil » et le paysage préservé qui les entoure.

Le Nilgiri Mountain Railway en Inde © Stephan Niewolik

D’importants dénivelés que l’on retrouve aussi au Mexique : la ligne El Chepe a pris 63 ans pour être complétée et monte du niveau de la mer jusqu’à 2 438 m d’altitude en 16 heures. On est cependant encore loin des altitudes exceptionnelles que peuvent atteindre certains trains : la plus haute ligne du monde a été construite en 2006, reliant Pékin à Lhassa, et grimpe jusqu’à 5 068 mètres. Le train est pressurisé et équipé contre les UV pour protéger les passagers.

Le train, source de compétition

La deuxième moitié du XXe siècle a été marquée par une course à la vitesse, mettant en particulier en concurrence le Shinkansen japonais, pionnier en la matière à partir de 1964, et le TGV français, avec des vitesses en phases de test allant jusqu’à 600 km/h, de quoi donner le vertige, là aussi. Laissons là cette compétition et notons quand même la supériorité du Shinkansen en matière de ponctualité : en 2003, son retard moyen était de 6 secondes et, en cas d’arrivée en avance, le conducteur ne manque pas de s’excuser auprès des passagers.

Le Shinkansen japonais

Certains ouvrages ferroviaires se trouvent aussi en tête des classements mondiaux en termes d’architecture : le pont le plus long, en Chine, avec ses 164 kilomètres, ou encore le tunnel le plus long, en Suisse, avec ses 57 kilomètres. A ce propos, le tunnel sous la Manche ne se trouve qu’en troisième place, avec 50,5 kilomètres, donc 38 sous la mer. Inauguré en 1994 pour accueillir l’Eurostar, il transporte 10 millions de passagers par an et se traverse en seulement 20 minutes. Citons encore un record, celui du train le plus long. Le premier prix revient à l’Australie, avec un train de 3 kilomètres de long, suivi de la Mauritanie, avec un train de 2,5 kilomètres. Tous deux transportent des minerais entre une mine et un port.

La place du train dans notre imaginaire collectif

On associe un train à un pays, à une époque, à une atmosphère. C’est en particulier le cas de l’Orient Express, train mythique s’il en est, immortalisé dans l’un des romans policiers d’Agatha Christie. Ce train de luxe créé en 1883 traversait l’Europe pour relier, à son apogée, Paris à Constantinople, en passant par plusieurs capitales européennes. Un billet valait l’équivalent de six mois de salaire d’un ouvrier qualifié et pour ce prix, le voyageur bénéficiait d’un grand luxe et de compagnons de qualité. La décoration intérieure fut confiée aux plus grands, dont Lalique pour la verrerie. L’un de ses wagons, le wagon-restaurant n°2419, entra dans l’histoire comme le lieu où fut signé l’Armistice du 11 novembre 1918, à Rethondes.

Le Venise-Simplon-Orient-Express en gare de Venise
© Øyvind Holmstad

Le Transsibérien, en exploitation depuis 1916, est la ligne de transport de passagers la plus longue du monde, avec ses 9 289 kilomètres. De Moscou à Vladivostok, vous mettrez une semaine pour les parcourir, traversant plus de 990 gares. D’autres trains, moins étonnants peut-être, font néanmoins partie de notre patrimoine commun. En témoignent toutes les lignes qui, plutôt que d’être laissées à l’abandon suite à l’arrêt de leur exploitation, sont désormais dédiées à l’activité touristique. Le train jaune de la ligne de Cerdagne, qui traverse les Pyrénées-Orientales et ses paysages préservés, est inscrit par l’Unesco. Le Train de l’Ardèche vous emmènera aussi dans des zones naturelles idylliques, avec sa locomotive à vapeur Mallet, toujours alimentée au charbon : vous voyagerez dans un véritable musée, ces pièces de collection sont classées aux Monuments Historiques.

En Argentine, c’est le Ferrocarril Austral Fueguino, aussi appelé « Train de la fin du monde », qui offre sur seulement huit kilomètres une expérience luxueuse dans la ligne ferroviaire la plus au sud de la planète. Le train touristique Lima-Huancayo, enfin, immortalisé dans les aventures de Tintin et Le Temple du Soleil culmine à 4 818 mètres d’altitude au milieu des Andes. Et évidemment, on ne peut pas parler de patrimoine commun et de trains sans faire références aux trains de l’Holocauste, qui transportèrent des centaines de milliers de déportés, les acheminant entassés comme des bêtes vers leur mort vers les camps de concentration. La mémoire de ces instants tragiques se traduit d’ailleurs parfaitement dans la seule image des rails convergeant vers le long bâtiment rouge brique du camp d’Auschwitz-Birkenau.

Les accidents de train

Il est important de souligner que l’histoire du train n’est pas qu’exploits et voyages pittoresques. Malgré les imaginaires qu’il véhicule, le train est avant tout un mode de transport, qui plus est manipulé par l’homme – malgré une part croissante d’automatisation. Il est donc soumis à de forts aléas, comme en témoignent les dizaines d’accidents graves recensés chaque décennie dans le monde.

Très impressionnant, l’accident de la gare Montparnasse de 1895 : la locomotive traversa la façade de la gare pour atterrir sur le trottoir en contrebas, ne faisant heureusement que peu de victimes. En 1915, à Quintinshill au Royaume-Uni, une collision entre cinq trains causera 227 morts et 246 blessés, majoritairement des soldats en route pour le front. En 2004, le Sri Lanka connut l’accident ferroviaire le plus mortel de l’histoire, causé par un important tsunami, faisant 2 000 victimes.

L’accident de la gare Montparnasse en 1895

Fort heureusement, la grande majorité des trajets se font sans encombre et pour se prémunir de ces accidents, deux points de vigilance sont à prendre en compte : le risque de l’erreur humaine et l’entretien des infrastructures. Ce deuxième élément est une question centrale pour les chemins de fer indiens depuis 2011. Ce pays de la taille d’un continent possède 68 000 kilomètres de lignes, transportant plus de 5 milliards de passagers et 350 millions de tonnes de marchandises par an, mais possède des réseaux construits selon trois types d’écartements différents, ce qui pose d’importants problèmes de compatibilité et de connexions. Une standardisation est donc en cours, mais au prix des plus grandes difficultés.

L’info insolite

Envie de connaitre des anecdotes étonnantes et d’apprendre des faits intéressants sur les trains ? Le fil Twitter de @BB27000, conducteur de train, est pour vous !

L’info pratique

Vous prévoyez de partir en voyage à travers l’Europe, le Japon ou les Etats-Unis ? Avez-vous pensé au train pour vous mener de destination en destination ? Le Pass Interrail vous offre des trajets illimités entre l’Espagne et la Roumanie, la Grande-Bretagne et la Grèce, soit 40 000 destinations. Le JRPass vous permet aussi de voyager en illimité dans tout le Japon ou juste dans la région qui vous intéresse, pendant la durée choisie. Pour les Etats-Unis, Amtrak propose un pass voyage multidestination modulable en fonction de votre projet. Bon voyage !

Avec la concurrence d’abord de l’automobile, puis de l’avion, mais aussi des cars pour les voyageurs et des camions pour les marchandises, le train a néanmoins toujours conservé une place centrale dans la mobilité à longue distance. Gageons que ce n’est pas terminé !

Par Laure Armand d’Hérouville,

Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à commenter, partager, et soutenir le blog sur Tipeee !

Cliquez ici pour accéder à nos autres articles et inscrivez-vous à notre newsletter pour les recevoir dès leur diffusion !

un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.