Acteur, auteur et metteur en scène, Molière constitue une figure incontournable du théâtre. Ses œuvres cathartiques, proposant une large gamme d’effets comiques, suggèrent de rire des vices qui rongent l’homme et la société, pour mieux les corriger. A la découverte de celui que l’on considère comme le patron de la Comédie-Française.

Jean-Baptiste Poquelin, dit Molière

Jean-Baptiste Poquelin, dit Molière, naît le 15 janvier 1622 à Paris dans une famille bourgeoise. Aîné de cinq enfants, son père, tapissier du roi, l’envoie étudier au collège jésuite de Clermont, actuel lycée Louis-le-Grand, fréquenté par des enfants d’aristocrates. Très jeune, il développe un fort intérêt pour le théâtre grâce à son grand-père qui l’emmène voir les spectacles de l’Hôtel de Bourgogne. Une fois le lycée terminé, il part étudier le droit à Orléans et suit par la même occasion des leçons de philosophie enseignées par le savant Gassendi qui remet en cause la création du monde expliqué par la religion. Destiné à reprendre les affaires familiales, il se tourne vers le théâtre et fonde en 1643 une troupe de théâtre “l’Illustre-Théâtre” avec six comédiens, dont Madeleine Béjart de qui il tombe amoureux. La compagnie est la troisième troupe permanente à Paris. Il prend alors officiellement son nom de scène : Molière. Choisir un pseudonyme était une pratique courante pour les comédiens, désireux de ne pas faire honte à leur famille, néanmoins Molière n’a jamais révélé pourquoi est-ce qu’il avait choisi cette appellation. Certains supposent qu’il a repris le patronyme d’un écrivain assassiné tandis que d’autres pensent qu’il a choisi le nom d’un lieu-dit.

L’Illustre-Théâtre deMolière

Premiers pas sur scène  

Molière aurait pu intégrer le monde théâtral par la dramaturgie mais son goût pour le jeu scénique passe avant l’écriture de pièces. Ce qui passionne véritablement le jeune comédien c’est d’être sur scène et de faire rire le public à travers des farces ou des comédies. Ambitieux, Molière souhaite créer une nouvelle salle de théâtre à Paris mais le projet est avorté suite à la faillite de sa troupe ainsi qu’à ses nombreuses dettes, qui le conduisent un temps en prison. Néanmoins, il ne lâche rien. Avec des anciens camarades de sa compagnie, il rejoint une troupe itinérante en province sous la protection du prince de Conti, gouverneur du Languedoc. Il commence à écrire pour la compagnie ses premières farces et comédies, l’Étourdie en 1654 et le Dépit amoureux en 1656. Cependant, le prince de Conti, devenu dévot, leur retire son appui, si bien qu’ils sont contraints de quitter le midi pour Paris, où ils parviennent à obtenir la protection du frère du roi.

La fontaine Molière à Paris

Molière à la Cour

En 1658, la troupe commence à jouer à la Cour.  Les premières comédies de Molière sont si appréciées, qu’il est autorisé à partager la salle du Palais-Royal avec les comédiens-italiens. Il connaît véritablement le succès avec les Précieuses ridicules, qu’il décide alors de faire éditer afin d’éviter toute édition pirate.  Sous la protection de Louis XIV, Molière ne cesse d’être sollicité pour les fêtes de la Cour. Les représentations associent le plus souvent de la comédie, de la musique ainsi que des ballets. Cependant, le côté cathartique de ses pièces, désireuse de “corriger les mœurs par le rire”, échauffent certains esprits. On lui reproche par exemple, en 1662, dans le scandale de l’Ecole des femmes d’aborder dans ses comédies des sujets trop importants comme l’éducation morale et religieuse des femmes. Des critiques auxquelles il répond avec humour via ses pièces l’Impromptu de Versailles et la Critique de l’Ecole des femmes, en 1663, où il ridiculise ses rivaux. 

Même s’il peut compter sur le soutien indéfectible du roi, sa pièce Tartuffe, dénonçant les méfaits des représentants de l’Eglise tout en soulignant leur dévotion hypocrite, provoque un véritable scandale si bien que l’Eglise parvient à la faire interdire. Il faudra attendre cinq années pour qu’elle soit autorisée à être jouée. En moyenne, Molière compose et met en scène deux pièces par an à la fois pour le roi mais aussi pour sa troupe, qui joue également des textes d’autres dramaturges telles que Corneille, dont Molière est l’ami.

Google aussi met Molière à l’honneur

En ce qui concerne sa vie privée, il a épousé la fille de son ancienne amante, Madeleine Béjart, de 20 ans sa cadette. Ensemble ils ont trois enfants dont une, Esprit-Madeleine, qui sera la seule à survivre. A partir de 1666, Molière connaît de graves problèmes de santé, mais il s’obstine à poursuivre ses spectacles. Le 17 février 1673, alors qu’il joue la quatrième représentation du Malade imaginaire, la dernière pièce qu’il a écrit, il fait un malaise sur scène. Transporté à son domicile rue de Richelieu, il décède dans la soirée. N’ayant pas droit à une inhumation religieuse compte-tenu de son statut de comédien, considéré comme un péché, Louis XIV ordonne que son corps soit tout de même enterré au cimetière Saint-Joseph.

En 1680, sept années après la mort de Molière, le roi ordonne que sa troupe, l’hôtel de Guénégaud, devenue la plus réputée de Paris, fusionne avec celle de l’hôtel de Bourgogne pour fonder la Comédie-Française. Bien que décédé au moment de la création, la Comédie-Française est aussi appelée la maison de Molière.

La Comédie Française

Molière : la référence théâtrale par excellence

Même si la littérature française regorge d’excellents dramaturges, aucun ne possède de nos jours l’aura de Molière. Beaucoup plus qu’un auteur, il était aussi un comédien et un metteur en scène. De multiples casquettes qui le distinguent de ses contemporains tels que Corneille et Racine qui écrivaient exclusivement des pièces de théâtre. Molière a tellement marqué l’histoire du théâtre que certain, à tort, lui attribue le mauvais présage de porter du vert sur scène. En effet, le comédien serait mort sur scène dans un costume vert.

Son empreinte dans l’univers théâtrale est également présente à travers la cérémonie des Molières, qui récompense chaque année, depuis 1987, les meilleurs représentations scéniques ainsi que les meilleurs comédiens et comédiennes de la saison.

Discours de remerciement de Marina Fois après avoir remporté le Moliere de la meilleure comédienne lors de la 31ème cérémonie des Molieres, Paris le 13 mai 2019. (Photo by ALAIN JOCARD / AFP)

Par Caroline Garnier,

Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à commenter, partager, et soutenir le blog sur Tipeee !

Cliquez ici pour accéder à nos autres articles et inscrivez-vous à notre newsletter pour les recevoir dès leur diffusion !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.