En 2018, 1 Français sur 6 avait déjà participé à une campagne de crowdfunding. Ce sondage, réalisé par l’agence GMV, montre la croissance rapide de cette nouvelle forme de financement. Nouvelle ? En réalité, le recours à des bienfaiteurs est une pratique qui remonte à l’Antiquité. Voici une brève histoire de la culture du don et du mécénat à travers les siècles !

Qu’est-ce qu’un mécène ?

Un mécène est une personne qui, par goût, apporte son aide à un artiste ou un écrivain. Il peut s’agir d’une personne physique comme d’une personne morale, à l’image des entreprises. La contribution est généralement financière, mais elle peut aussi se traduire en matériel ou en nature. D’un point de vue fiscal, le mécène effectue un don, sans attente d’une contrepartie directe. Toutefois, derrière cet engagement, se cache une véritable campagne de communication. Les sources de motivation sont nombreuses : sensibiliser le public à une cause, améliorer l’image d’une entreprise, partager sa passion… Longtemps l’apanage des souverains ou des personnes fortunées, le mécénat s’est démocratisé et a évolué vers de nouvelles formes au XXIe siècle.

À l’origine du mécénat

Le mot « mécène » est un anthroponyme, soit un nom propre devenu un nom commun. Ce nom, c’est celui de Caius Cilnius Maecenas, francisé en Mécène, un homme politique romain. Né vers -70 dans une famille fortunée, celui-ci fut très proche d’Auguste, le futur empereur de Rome. Il le seconda d’ailleurs dans son accession au pouvoir, jouant un rôle décisif sur le plan diplomatique. Ayant reçu une éducation soignée, Mécène montra très tôt du goût pour la poésie. Il se lia d’amitié avec Virgile peu de temps après la parution des Bucoliques. Il rencontra ensuite Horace et Properce, et les introduisit à la cour. Jusqu’à la fin de sa vie, il mit sa fortune et sa position sociale au service des Arts.

Mécène présentant les Arts Libéraux à l’Empereur Auguste d’après Giovanni Battista Tiepolo, 1743 (Musée de l’Ermitage, Saint-Pétersbourg)

La culture du don au cours des siècles

Le mécénat se pratique donc depuis l’Antiquité. Toutefois, c’est au cours de la Renaissance qu’il va pleinement se développer. En Italie, la puissante famille de Médicis contribue à la reconnaissance d’artistes, comme Michel-Ange. En France, Léonard de Vinci se place sous la protection du roi François 1er. Plus tard, Molière, Racine ou Lully furent accueillis au château de Versailles par Louis XIV. Pour les artistes en quête de reconnaissance, le soutien d’un bienfaiteur est alors essentiel. Après un essoufflement au XIXe siècle, le mécénat reprend de plus belle au siècle suivant. Des personnalités fortunées investissent dans l’art contemporain : Peggy Guggenheim, Pierre Bergé, le baron Edmond de Rothschild… Progressivement, le mécénat s’étend à de nouveaux domaines englobant l’environnement ou la santé.

Peggy Guggenheim sur les marches du pavillon de la Grèce en 1948 (24è Biennale de Venise) ©Jean-Pierre Dalbéra

L’émergence du financement participatif

Vous pensez que le financement participatif est né avec le web ? En réalité, il est beaucoup plus ancien. La Statue de la Liberté, érigée à New-York en 1886, a d’ailleurs été payée grâce à un système équivalent ! Des collectes de fonds ont été organisées en France entre 1875 et 1880 pour payer sa construction, ainsi qu’aux États-Unis pour son socle. Cependant, c’est effectivement avec l’essor d’Internet que le crowdfunding s’est fait connaître. Depuis, des dizaines de plateformes ont été créées afin de mettre en relation porteurs de projets et financeurs éventuels. Certaines sont généralistes, quand d’autres se sont spécialisées autour de la musique ou du développement durable. Si vous souhaitez devenir mécène à votre tour, plusieurs options vous sont proposées : le don, avec ou sans contrepartie, le prêt, aussi appelé crowdlending, etc.

Au cours des siècles, la culture du don a permis de concrétiser des milliers d’idées. D’abord orienté vers l’Art et les Belles-lettres, le mécénat a ensuite gagné tous les domaines, ou presque. Il s’est également généralisé, faisant de chacun un mécène potentiel. Et vous, quel projet voudriez-vous soutenir ?

Par Gwennaëlle Massart,

Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à commenter, partager, et soutenir le blog sur Tipeee !

Cliquez ici pour accéder à nos autres articles et inscrivez-vous à notre newsletter pour les recevoir dès leur diffusion !

Sources :

https://www.franceculture.fr/emissions/la-fabrique-de-lhistoire/histoire-du-mecenat-13-qui-etait-mecene

https://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/m%C3%A9c%C3%A8ne/50041

https://www.universalis.fr/encyclopedie/mecenat/

https://www.associations.gouv.fr/le-mecenat.html

https://www.culture.gouv.fr/Regions/Drac-Grand-Est/Aides-et-demarches/Mecenat/Le-financement-participatif-ou-crowdfunding

(1 commentaire)

  1. Dans ma toute petite participation j’aimerais aider mes enfants à la réalisation et agrandissement de leur projet mais avec tout mon coeur

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.