DIY, Do It Yourself, Faites-le vous-même.

Autrement dit, laissez s’exprimer votre côté créatif, ou à défaut, votre côté manuel.

Pourquoi maintenant ? En plein confinement, les magasins d’arts plastiques sont fermés, je ne peux pas m’inscrire à un cours, et à quoi bon ? Justement, revenons à la base de la démarche du DIY : faire les choses soi-même plutôt que de les acheter, prendre le temps et économiser.

Économiser de l’argent mais aussi des ressources : nul besoin de 36 pinceaux et 17 fils de couleur pour faire de jolies choses. Je parie que vous avez déjà chez vous (et en vous) tout ce qu’il faut pour commencer.

Je sens bien que certains d’entre vous sont encore dubitatifs, hésitent même à arrêter ici la lecture de cet article. Donnez-moi encore quelques lignes pour vous convaincre, d’accord ?

En confinement, le temps est long. Après avoir fait trois fois le tour des réseaux sociaux, essayé de lire un livre sans réussir à vous concentrer dessus, vu les derniers épisodes de La Casa de Papel et confectionné deux gâteaux, vous vous demandez quoi faire ?

Des restes de laine ou un vieux pull détricoté, des aiguilles ou à défaut des baguettes asiatiques : on découvre le tricot !
© Laure Armand d’Hérouville / @bebefaitmain

Avec très peu de moyens, qui sont déjà à portée de main, vous pouvez créer de jolies choses, utiles ou non, pour votre intérieur ou à offrir, et utiliser ce temps disponible pour prendre soin de vous. Oui, prendre soin de vous car créer est comme une forme de méditation : concentré sur l’objet, sur les gestes, vous oubliez le temps qui passe, votre respiration ralentit et, au fur et à mesure, votre esprit vagabonde.

Miraculeusement, vous trouvez la solution à un problème qui vous semblait insoluble. Après chaque séance, vous pouvez constater votre avancée de façon très concrète et quand, malheureusement, vous ratez et devez
recommencer, votre geste s’affermit, votre main vous obéit mieux, votre œil observe de façon plus exacte.

Vous travaillez votre précision l’air de rien. Une fois terminé, l’objet créé vous apporte une réelle fierté. Il n’est peut-être pas parfait, vous ne le montrerez peut-être à personne, mais au fond de vous, vous avez la
satisfaction d’être allé au bout d’un projet et d’avoir la capacité de créer quelque chose à partir de trois fois rien. Quelle autre activité vous apporterait un tel contentement ?

Avec des chutes de tissu et de vieilles serviettes, on remplace le sopalin et les cotons démaquillants : c’est bon pour la planète et ça occupe !
© Laure Armand d’Hérouville / @bebefaitmain

Alors, comment on s’y met ?

Il faut tout d’abord partir de vous, de qui vous êtes, de vos prédispositions.

Vous avez toujours fait des avions en papier avec vos brouillons ? Essayez les origamis.

Vous avez le sens du détail ? Plongez-vous dans la broderie.

Vous êtes rassuré par un geste répétitif ? Le tricot est fait pour vous.

Vous voulez laisser s’exprimer votre créativité ? Refaites votre décoration d’intérieur.

Vous avez des enfants à canaliser ? Une multitude d’activités créatives sont possibles !

Deuxième étape, faites un tour du propriétaire

Recenser vos ressources : papier d’imprimante ou de brouillon, pots de peinture, crayons de couleur, vieux magazines, chutes de tissus, vieux vêtements, ciseaux, cartons, fils de couleur, ballons de baudruche, tout est bon à prendre.

La cuisine aussi recèle de trésors pour le DIY : emporte-pièces de toutes les formes pour faire des pochoirs, papier d’alu pour sa brillance, farine pour fabriquer de la colle maison, conserves et bouteilles vides à réutiliser…

Vous commencez à visualiser toutes les possibilités qui s’offrent à vous ?
Oui !

Mais que faire de tout cela, comment l’utiliser, moi qui n’ai pas l’habitude ?

Si Internet n’était pas déjà votre meilleur ami, il va rapidement le devenir. Les idées et les tutos sont innombrables, la principale difficulté étant de s’y frayer un chemin.

Si vous avez déjà une idée précise de l’atelier que vous voulez organiser, Pinterest est votre meilleur allié. Pour chaque recherche, vous trouverez une multitude de photos et vidéos, qui vous redirigent souvent vers des modes d’emploi (n’oubliez pas d’ajouter « diy » ou « tuto » à votre recherche).

Au fur et à mesure que vous « épinglerez » des photos qui vous intéressent, votre mur se couvrira d’idées similaires, vous permettant d’approfondir une technique et de renouveler l’expérience.

Si vous cherchez encore l’inspiration, les magazines Maison Créative, Elle Décoration ou Côté Maison ont recensé des centaines d’idées sur leurs site Internet, par thématique ou par matériau, pour prendre soin de votre intérieur.

Si vous voulez occuper vos enfants en partageant avec eux un moment créatif, allez voir ici ou .

Avec des rouleaux de papier toilette, un peu de peinture et du gravier, créez un jeu d’association de couleurs avec et pour les petits
© Laure Armand d’Hérouville / @bebefaitmain

Si vous n’avez pas grand-chose à votre disposition, essayez-vous au dessin. Prenez un objet lambda, entraînez-vous d’abord à l’observer : sa forme, ses proportions, les ombres et les lumières qui l’habillent, puis jetez-le sur le papier. Complexifiez petit à petit les formes et les compositions. Travaillez votre œil, la main vient seulement après.

Et pour ceux qui n’ont vraiment rien chez eux pour fabriquer leurs objets DIY, pas un papier ni un crayon, rien de rien, vous pouvez aussi créer votre propre BD via l’amusante application créée par la Bibliothèque nationale de France.

Créez vos mèmes et bandes dessinées avec l’application BDnF
© BNF / Laure Armand d’Hérouville

Alors, c’est parti ?

Par Laure Armand d’Hérouville,

(2 commentaires)

  1. Moi qui suis une adepte des cadeaux faits main d’une parce qu’il y a toujours une partie de mon coeur dedans et de deux parce que cela occupe mes longues journées et surtout rentre dans mon budget,je ne peux qu’encourager votre démarche afin que ce monde devienne moins consommateur BRAVO

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.