La réputation de la gastronomie française n’est plus à faire et encore moins celle de ses châteaux. Alors quand on sait qu’un des joyaux du patrimoine s’appelle chantilly, comment ne pas penser que la crème fouettée du même nom y est née ?

Mais il ne faut pas avoir les yeux plus gros que le ventre pour découvrir l’histoire réelle du Domaine de Chantilly et de son dessert éponyme.

Fouettez l’histoire, elle se déguste au galop !

La légende veut que la crème chantilly a été inventée par François Vatel, maître d’hôtel du duc Louis II de Bourbon-Condé, dans les cuisines du château de Chantilly en 1671. Le duc organise cette année-là pour Louis XIV trois jours de fêtes grandioses. Vatel, chargé des repas, aurait été à cours de crème et aurait alors eu l’idée de la fouetter pour lui donner plus du volume et masquer le manque ! Mais ce n’est là qu’une gourmande légende, sans doute montée de toute pièce pour sublimer la fin tragique du jeune cuisinier.

4

Photo et chantilly maison par Marie Duris

La réalité est que lors de ces jours de festin, il manque un soir un peu de rôti à une table ce que Vatel ne se pardonne pas et un malheur n’arrivant jamais seul : le lendemain la marée est en retard. Éperdu, Vatel se suicide par peur du déshonneur. Madame de Sévigné raconte ainsi la suite de l’histoire dans une lettre du 26 avril 1671 : « La marée cependant arrive de tous côtés. On cherche Vatel pour la distribuer. On va à sa chambre. On heurte, on enfonce la porte, on le trouve noyé dans son sang. On court à Monsieur le Prince, qui fut au désespoir ».

Cet événement inscrivit Vatel dans l’histoire. Mais celle de la crème fouettée commence elle bien plus tôt, au XVIe siècle en Italie. On raconte en effet que c’est la reine Catherine de Médicis qui l’aurait ensuite apportée en France en se mariant à Henri II. L’histoire a parfois un goût amer pour les inventeurs car on se souvient plus volontiers des mots d’esprit plutôt que de leurs auteurs. Ce qui est certain, c’est que la crème fouettée sucrée que nous connaissons a un jour été servie à des invités du Domaine de chantilly et que l’un d’eux se délectant l’aurait baptisé pour la postérité : « de chantilly ».

Il y a de ces mystères dont on reprendrait bien une cuillère. Et pourquoi pas là où le duc régalait jadis ses convives au Domaine de Chantilly ? Car si le château est un délice pour les yeux, c’est aussi là qu’on y déguste aujourd’hui la meilleure crème chantilly.

Visite du Domaine de Chantilly

3

Le domaine de Chantilly

Le domaine de Chantilly est un bijou artistique et historique du patrimoine français. D’Anne de Montmorency au duc d’Aumale en passant par les Bourbon-Condé, remanié au fil des siècles et des modes, il a toujours accueilli les grands de ce monde avec faste et élégance. Son dernier propriétaire, le plus grand collectionneur du XIXe siècle, le duc d’Aumale (1822-1897), fils du roi des Français Louis-Philippe, hérite du Domaine de Chantilly et le dote de trésors infinis.

Sans descendants, il lègue le château et le parc à l’institut de France pour qu’ils deviennent un musée, à la condition que jamais ses œuvres ne soient déplacées ni même
prêtées. Après sa mort, le musée Condé ouvre donc ses portes au public avec ses grandes galeries de peintures signées des plus grands maîtres : Poussin, Raphaël, Watteau, Ingres. Les appartements du duc sont encore parés de ses meubles d’époque. L’immense bibliothèque donne le vertige avec ses 60 000 volumes dont près de 19 000 sont présentés dans le cabinet des livres.

2

La galerie des peintures au château de Chantilly

Après les richesses du château c’est le raffinement du parc qui se déploie au fil des allées sous les pas des visiteurs. Ce parc, dessiné par le célèbre jardinier André Le Nôtre était sa réalisation préférée : des miroirs d’eau, des fontaines, des statues. Un véritable jardin à la française qui côtoie un jardin anglo-chinois où le duc de Bourbon a fait construire un hameau au XVIIe siècle, un havre de paix qui inspira Marie-Antoinette pour son domaine de Trianon.

Et c’est là, dans le cadre envoûtant du hameau que l’on peut déguster la véritable crème chantilly à base de crème crue ! De quoi reprendre des forces pour découvrir le dernier joyau du domaine : les plus grandes écuries d’Europe où se trouve le musée du cheval et où toute l’année des spectacles équestres sont produits.

Depuis plus de trente ans, ils participent à la renommée internationale de Chantilly. Et si vous n’avez pas encore assez l’eau à la bouche, cerise sur le gâteau, nous vous livrons la véritable recette de la crème chantilly.

La recette

1

Ingrédients : 50 cl de crème crue, 20 g de sucre vanillé, 20 g de sucre glace.
Préparation : mettre un grand bol au réfrigérateur, une fois refroidi, mettre la crème très froide dedans, ajouter le sucre vanillé, le sucre glace. Et maintenant il faut battre au fouet jusqu’à ce que la crème épaississe et forme des vagues.

 

Elle est prête quand en retirant le fouet, une boucle apparaît et les vagues conservent leur forme. Bon appétit !

Par Marie Duris,

Sources :
*Site du Domaine de Chantilly : http://www.domainedechantilly.com/fr/
*Office de tourisme de Chantilly
*Lettre de Mme de Sévigné du 26 avril 1671 sur la mort de Vatel
*Article du magazine Marie-Claire, l’histoire de la crème chantilly :
https://www.marieclaire.fr/histoire-de-la-creme-chantilly,1138048.asp
*Extraits du film Vatel de Roland Joffé, 2000 avec Gérard Depardieu.
*Images et idée de recette : https://www.aufeminin.com/cuisine-facile/comment-reussir-cremechantilly-s638832.html

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.