Le dimanche 1er mars 2020 aura lieu la Fête des Grands-mères. Si cette fête a été à l’origine inventée par la marque de café Grand’Mère pour des raisons purement commerciales, elle est aujourd’hui bien répandue dans la société française et avouons que c’est une belle occasion de consolider les liens entre les générations.

Laure_Les Mamies célèbres_Laure Armand d'Hérouville

La lecture : un moment privilégié entre une grand-mère et ses petits-enfants Par Aline Dassel

Le jour approchant, vous voilà donc en quête d’une petite attention pour souligner l’affection que vous portez à votre Mamie ou à celle de vos enfants. Oubliez les fleurs, oubliez les chocolats, je vous propose cette année de faire appel aux grands-mères célèbres pour faire un clin d’œil à celles de votre entourage.

Première option : prévoyez une petite projection privée d’un film mettant à l’honneur toutes les Mamita du monde, mais choisissez le personnage qui correspond le mieux à la vôtre !

Est-elle sage ? Optez pour Pocahontas et sa Grand-mère feuillage.

Est-elle revêche ? Regardez l’insupportable Tatie Danielle !

Est-elle prête à tout pour sa famille ? Je vous conseille Madame Doubtfire.

Est-elle douce ? C’est la Margueritte de La Tête en friche qu’il vous faut.

A-t-elle la fraîcheur d’une ado amoureuse ? Faites connaissance avec Poupette dans La Boum.

Est-elle drôle ? La Première étoile aura votre préférence.

Impossible de faire ici le tour des possibilités, le personnage de la grand-mère évoque tant d’individualités différentes que ses représentations sont innombrables.

Si votre Yaya est une pile électrique que vous ne pourrez pas installer pendant plus d’une heure sur un fauteuil, optez pour des formats plus courts. Les humoristes ont pris à bras le corps ce personnage. On n’évite pas les stéréotypes, mais avec un peu d’auto-dérision, le fou-rire n’est pas loin. On pense bien entendu aux Vamps et leurs Lucienne et Gisèle, moqueuses et démodées à souhait, mais aussi à la vieille et autoritaire Maria des Bodin’s.

Les chaînes de télévision mettent également à l’honneur les grands-mères dans des shortcoms : La Minute Vieille sur Arte ou encore Scènes de Ménage sur M6. Vous pouvez aussi revisionner de vieilles émissions et publicités emblématiques : l’émission culinaire La Cuisine des Mousquetaires avec Maïté ou bien les publicités pour les machines à laver Vedette avec la Mère Denis.

1

Une grand-mère voyageuse qui aimera partager ses souvenirs
Par Sam Chen

Tant que vous surfez sur Internet, initiez-la aux réseaux sociaux – si elle n’est pas déjà une pro de Snapchat et TikTok – en faisant le tour des comptes Instagram des super-mamies de la toile. L’extravagante Helen Ruth (@baddiewinkle), la très branchée Lyn (@iconaccidental), la sympathique Danielle (@lestudiodanielle), la très drôle Lucienne (@marie_therese_jeanne) ou encore la malicieuse Emiko (@1000wave) sauront vous séduire. Qui sait, cela lui donnera peut-être des idées ! Vous pourriez être surpris…

Qu’elle soit couturière, aventurière, littéraire ou musicienne, toutes les passions ont leur
communauté sur le web. Peut-être que votre Babouchka a plutôt un penchant pour la lecture. De nombreux livres pour enfants mettent en scène de vieilles dames sympathiques – ou non : choisissez-en un adapté à l’âge de vos enfants, pour un moment de lecture en famille et de complicité partagée.

Pour les plus jeunes, on pensera évidemment au Petit Chaperon Rouge, et de très jolis albums permettront de faire connaissance avec des aïeules très jeunes – Une grand-mère formidable d’Estelle Meens et Caroline Roque (2019) – ou au contraire très âgées – Un bout de mer d’Ingrid Chabbert et Raùl Gurid (2017).

Pour les plus grands, on pourra découvrir le Japon en parcourant l’album de Delphine Roux et Pascale Moteki Les petits sentiers d’Obaasan (2016) ou encore aborder avec douceur le thème de la mort en lisant Oscar et la Dame rose d’Eric-Emmanuel Schmitt (2002).

Et n’oublions pas que les grand-mères ne sont pas toujours les héroïnes des histoires, mais parfois leurs auteurs ! C’est le cas de l’incontournable Comtesse de Ségur, avec ses Malheurs de Sophie (1858), Bon petit diable (1865) et autres Mémoires d’un âne (1860). Si votre Mamée a une passion pour la sociologie ou que vos enfants étudient les sciences sociales, pourquoi ne pas se pencher sur l’essai de Christiane Collange, Sacrées grand-mères (2007), qui dépeint avec humour et tendresse le rôle indispensable de nos Granny dans nos familles ?

2

La Comtesse de Ségur et son petit-fils, par Louis Carrogis Carmontelle, 18e siècle
Oeuvre conservée au Musée du Louvre

Enfin, vous pouvez tout simplement inviter votre chère Mémé dans un restaurant qui saura faire honneur aux traditions culinaires et aux saveurs d’antan, comme son nom l’indiquera : La cantine de mémé, Chez Mamie, Les Recettes de nos grand-mères, Mamie Burger… vous avez l’embarras du choix !

Et si vous invitez votre Abuelita pour un repas chez vous en ce dimanche, le clin d’œil peut aussi être dans l’assiette ! Les marques sont nombreuses à avoir repris l’image d’une aïeule pour vanter l’authenticité de leurs produits. Alors au menu, vous pourrez avoir en entrée une soupe Knorr « Secrets de grand-mère », suivie d’un plat de pâtes alsaciennes Grand’mère, au dessert un yaourt Mamie Nova et, accompagnant votre café Grand’Mère, quelques biscuits Bonne Maman. Bon appétit !

Et l’avantage avec toutes ces idées, c’est qu’il n’est nul besoin de la Fête des grand-mères pour les mettre en pratique. Votre Mamou mérite d’être entourée tout au long de l’année et, vous verrez, chacun en retirera une grande satisfaction.

Par Laure Armand d’Hérouville,

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.