Vous rêviez de pouvoir voyager dans le temps ? L’écomusée de Marquèze vous transporte deux siècles en arrière, au cœur d’une société de bergers-agriculteurs située au sein du Parc Naturel Régional des Landes de Gascogne pour une expérience culturelle peu commune.

Plongez en totale immersion dans le mode de vie ancestral qu’ont développé ces habitants du XIXe siècle dans l’un des quartiers de la Grande Lande. A mille lieues de l’économie mondialisée de l’agriculture et de la sylviculture et bien avant toute prise de conscience écologique, ils prônaient une forme d’éco-pastoralisme, fruit d’une grande proximité avec leur environnement naturel. Sur 25 hectares, sont reconstitués les paysages, les bâtiments d’exploitation et d’habitation de l’époque, ainsi que les céréales cultivées. Les animaux domestiques, issus de race ancienne (brebis landaises, bœufs bordelais, porcs gascons) complètent le décor pour un parfait retour dans le passé.

Image2

La visite se déroule en trois temps : le voyage en train, la visite du quartier de Marquèze et celle des expositions. Le train qui parcourt les quatre kilomètres reliant la gare de Sabres au quartier de Marquèze, fait office de machine à remonter le temps. Suivant une ligne de chemin de fer désaffectée depuis presque 60 ans, les authentiques voitures classées Monuments Historiques transportent les visiteurs à travers les paysages landais pour les mener vers le site.

Chacun est ensuite invité à déambuler à sa guise parmi les différentes zones d’activité du quartier pour découvrir librement le quartier de Marquèze. Les différents bâtiments (maisons, fours à pain, poulaillers, boulangerie) retracent le fonctionnement de cette société au modèle social original. La vie en autarcie s’organisait notamment selon un rapport de classe propriétaire-ouvrier et une production centrée sur l’agriculture et l’artisanat. Il est ainsi possible d’observer le meunier à l’œuvre dans son moulin, le laboureur et le bœuf à l’activité, les bergers… L’architecture des maisons traditionnelles mérite aussi le détour.

Image3

L’exposition, dernière partie du parcours, se compose essentiellement du patrimoine matériel de la Haute Lande, accompagné de notices explicatives à destination d’un public jeune comme adulte. En retraçant l’histoire de l’aménagement du territoire des Landes de Gascogne du 19ème siècle à nos jours, elle permet d’appréhender l’identité de la région et d’enrichir la compréhension de ce style de vie grâce au contexte historique. Les techniques de gemmage, c’est à dire la récolte de la résine sur un pin vivant, sont, elles aussi, mises à l’honneur. Elles ont largement contribué à faire la richesse des habitants des Landes après la plantation de pins, qui a provoqué la fin du quartier de Marquèze.

Image4

C’est un véritable hommage à ces hommes et femmes ayant vécu sur ces lieux, doublé d’un témoignage historique unique en France. Cette société, disparue en 1857, se caractérise par son identité gasconne dont la langue et la culture s’avère être aussi singulière qu’historiquement passionnante.

Par Claire Annereau,

un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.