Chaque début d’année depuis 1929, on entend parler d’une cérémonie qui rassemble le temps d’une soirée les plus grandes stars d’Hollywood pour récompenser les meilleures performances cinématographiques de l’année.

film

Vous voyez, cet événement qui fait pâlir d’envie nos réalisateurs et acteurs français, cet événement qui est devenu un véritable défilé de mode avec des tenues de participants les plus extravagantes les unes des autres, cet événement qui rassemble des journalistes du monde entier… Je parle bien sûr des Oscars !

Avec toutes ces paillettes, ces flashs aveuglants, ce tapis rouge que tout le monde rêve de fouler, on en oublierait presque le but même de la cérémonie : la valorisation du patrimoine cinématographique américain.

Et si nous rencontrions Oscar, cette petite statuette dorée fidèle au poste depuis le commencement, pour recueillir ses souvenirs ?

cérémonie-oscar

Bonjour Oscar. Tu as été créé en 1929, peux-tu nous en dire plus sur les conditions et les raisons de ta création ?

Et oui, je suis bientôt centenaire…  Les Oscars, de leur nom d’origine les « Academy Awards », ont été créés tout d’abord pour promouvoir l’excellence des productions américaines du cinéma. Ainsi, des distinctions qui représentent tous les métiers de la création cinématographique sont remises chaque année par l’association professionnelle Academy of Motion Picture Arts and Sciences. Et le trophée, c’est moi ! Un chevalier sur un socle, debout sur une bobine de film et tenant une épée dans mes mains gantées. Je mesure 34 cm et pèse 3,9 kg. C’est Cédric Gibbons, responsable artistique de la MGM, qui m’a dessiné. Je n’ai pas reçu de nom tout de suite, il a fallu attendre 1939 pour que je sois officiellement appelé Oscar. A ce qu’il paraît, je dois mon nom à Margaret Herrick, bibliothécaire de l’Academy, qui avait son oncle Oscar qui me ressemblait…

Comment les distinctions sont-elles décernées ?

Un film peut être nommé s’il est sorti en salle dans le comté de Los Angeles dans l’année précédent la cérémonie. Ce sont les membres de l’Academy (aujourd’hui plus de 6000 personnes représentant 17 branches professionnelles) qui votent en deux tours. Le premier tour sert à désigner les cinq noms ou titres les plus proposés pour chaque catégorie. Ensuite le deuxième tour désigne les lauréats. Et une fois que tu gagnes, c’est la gloire assurée ! Une plaque est fixée sur mon socle le soir de la cérémonie avec le nom du vainqueur. Et pour l’anecdote, il existe un règlement très strict pour les gagnants : ils ont interdiction de me revendre au plus offrant !

Les films peuvent accumuler plusieurs récompenses, il y en a d’ailleurs trois qui ont raflé 11 prix !

Oui, le premier, c’était « Ben-Hur » en 1960, un péplum dont l’action se situe au Ier siècle. Sur les douze nominations, ce film de William Wyler a reçu ces fameuses onze récompenses et est devenu le film le plus primé de l’histoire du cinéma. Nous n’avions jamais vu cela auparavant ! Il fut rejoint par la suite par « Titanic » en 1998. Je pense qu’il aurait pu dépasser « Ben-Hur » si Léo avait pu monter sur le radeau… Et enfin, « Le Seigneur des anneaux : le Retour du Roi » en 2004 a relevé le challenge d’obtenir 11 récompenses sur ses 11 nominations. Il a marqué l’avènement du genre fantasy avec la récompense du « Meilleur film ».

La cérémonie des Oscars est très attendue et très suivie par des millions de téléspectateurs. Mais après 92 ans de service, tu n’es pas lassé ?

Non, chaque année a son lot d’émotions, de rire, de joie mais aussi de revendications ou de discours impactant. Il y a toujours ce moment d’émotion sincère qui se dégage du gagnant quand il me brandit devant le public… Je me rappelle encore les larmes d’Halle Berry quand elle gagne le prix de « Meilleure actrice » en 2002. Ou encore la plus grande standing ovation que la cérémonie n’ait jamais connue pour le prix d’honneur de Charlie Chaplin en 1972. D’autres utilisent leur discours de 45 secondes (et pas une de plus !) pour des revendications politiques comme Michael Moore en 2003 remettant en cause la politique de Georges W. Bush. Des coups d’éclat qui divisent mais qui en font une cérémonie vivante. Et je n’ai qu’une hâte, que la prochaine édition commence !

Pour plus d’informations sur la création d’Oscar.

oscar-01

Par Ségolène Lhommée,

(1 commentaire)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.