Doit-on parler de Reims en Champagne ou du champagne à Reims ? Un verre de plus et on ne sait plus bien démêler l’ordre des choses. Mais comment résister à la finesse des bulles, au tintement des flûtes et aux délicats arômes ? D’où nous vient cette boisson dorée et pétillante synonyme de fête et d’élégance ?

La Montagne de Reims, un paradis de bulles

Reims, Epernay, Aÿ, Hautvillers, sont pour les amateurs et les professionnels des rendez-vous incontournables du champagne champenois ! La montagne de Reims, surmontée de châteaux et couverte de dix mille hectares de vignes est une des plus célèbres régions viticoles de France.

Parfait art à la française, la fabrication du champagne est un travail de patience et de raffinement que les champenois cultivent depuis des siècles. Du taillage et filage de la vigne, de l’ébourgeonnage et du palissage jusqu’au rognage, chaque geste compte et participe à faire pétiller l’excellence du vin de champagne.

1

Après les vendanges et le pressurage commence une première vinification des vins. Quelques mois passent et c’est alors qu’intervient l’assemblage : le secret de la réussite de la cuvée de l’année. Il faut assembler plusieurs vins de saveur et de terres différentes, un moment solennel et déterminant que réalisent les plus grands spécialistes de chaque maison. Ensuite, il est temps de mettre les vins en bouteille pour que commence la   seconde fermentation avec l’ajout de sucres et de levures : les bulles vont se développer.

Il faut au moins quinze mois de cave pour que l’effervescence opère ! Il faudra enfin faire sortir le dépôt accumulé dans les bouchons des bouteilles, c’est le dégorgement. La dernière étape consiste à ajuster la quantité de sucre pour obtenir un champagne plus ou moins sec. Ne reste plus qu’à déguster !

Le nom de champagne est une appellation unique qui recouvre donc une très grande diversité d’assemblages possibles. Et si aujourd’hui plus de trente mille personnes œuvrent dans plus de trois cent Maisons de Champagne et que des millions de bouteilles sont produites chaque année, il ne faut pas oublier que trois siècles plus tôt un homme a travaillé toute sa vie à développer cette boisson dorée : Dom Pérignon.

Le champagne de la légende à la fête

Au XVIIe siècle, dans cette région de Champagne, le village de Hautvillers abrite une abbaye bénédictine où naquit, dit-on, la méthode champenoise de vinification du vin, grâce à son intendant le moine Dom Pérignon. Excellent œnologue avant l’heure, il travaille pendant cinquante ans à améliorer la fabrication du vin effervescent.

champagne

Mais Dom Pérignon n’a pas « inventé » le vin pétillant, car comme souvent dans l’histoire, les grandes inventions naissent involontairement. Depuis l’Antiquité on sait qu’il arrive parfois au vin d’être effervescent : il suffit qu’une deuxième fermentation spontanée se soit produite pendant la vinification. Qu’elle surprise alors quand en ouvrant le tonneau on découvre que le vin pétille ! A l’époque on n’apprécie guère ces bulles qui piquent et sont plutôt la marque d’un défaut que d’une qualité.

C’est là que notre bon moine de la Montagne de Reims marque l’histoire en se concentrant sur l’assemblage des cépages – rappelez-vous cette étape essentielle qui change le vin en champagne – car on ignorait avant lui l’importance de ce mélange pour garantir le bon goût du breuvage !

Après lui, l’essor du champagne se poursuit dans la région comme en témoigne l’avenue du champagne à Epernay, dédiée à l’exploitation et au commerce du champagne. On y découvre les magnifiques demeures de trente-cinq Maisons de champagne, toutes aussi belles que leur nom est savoureux. L’une des plus fameuses n’est autre que la maison de Monsieur Moët au n°20 où il reçut plusieurs fois Napoléon ou encore le splendide château de Charles Perrier au n°13 construit en 1855.

Mais plus qu’une boisson et qu’une région, champagne est aujourd’hui devenu synonyme d’un nouveau genre de tourisme.

Déguster des visites originales

Qui dit vignes dit châteaux, qui dit châteaux dit trésors, qui dit trésors dit… des curieux !
L’oenotourisme est à la mode et la Champagne l’a bien compris. Tout est mis en bouteille pour accueillir les amateurs du monde entier et faire découvrir le savoir-faire français.
A Reims, il faut par exemple visiter la superbe maison Pommery, avec ses expositions d’art contemporain dans ses dix-huit kilomètres de caves à trente mètres sous terre.

2

A Aÿ, laissez-vous tenter par la Cité du Champagne pour découvrir de façon didactique, immergé dans le paysage des vignes, les secrets de la fabrication du champagne, les savoir-faire et les traditions.

Inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO les coteaux d’Aÿ et de Hautvillers, côtoient le Moulin et le Phare de Verzenay qui offrent une vue panoramique sur les vignes de la Montagne de Reims. Ces villages historiques et passionnants régalent pupilles et papilles jusqu’à plus soif !

Par Marie Duris,

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.