« Sur les traces de … » : Arsène Lupin

Facebook
Twitter
LinkedIn

Qui est cet homme élégant au sourire charmeur dont le nom fascine autant qu’il effraie ? Arsène Lupin : gentleman c’est certain, cambrioleur inégalé, c’est prouvé.

Arsène Lupin, portrait d’un Gentleman hors du commun

1

Un télégramme vient alerter le capitaine du transatlantique La Provence : « Arsène Lupin à votre bord, première classe, cheveux blonds, blessure avant-bras droit, voyage seul, sous le nom de R… ». Voilà de bien maigres informations qui loin d’amener les passagers à démasquer le célèbre cambrioleur participent surtout à semer la panique partout dans le navire. Car personne n’ignore ses exploits ! « Ses ressources infinies, sa patience, son art du maquillage, sa prodigieuse faculté de transformer jusqu’aux proportions de son visage et d’altérer le rapport même de ses traits entre eux », tout cela fait d’Arsène Lupin, l’homme le plus intraçable qui soit. Et peu importe son apparence tant que ses actes suffisent à le désigner.

Et on ne s’y trompe jamais, car Arsène Lupin est un homme d’une trempe bien supérieure à celle de tous ces bandits de bas étages. D’une courtoisie incomparable, élégant, aimable, s’il pénètre chez vous, il respectera toujours vos intérieurs et votre rangement, vous ne trouverez jamais de tâche sur le tapis. Il a même parfois la bonté de demander avant de se servir, lisez plutôt ces quelques mots destinés au baron de Cahorn : « Monsieur le baron, il y a dans la galerie qui réunit vos deux salons un tableau de Philippe de Champaigne d’excellente facture et qui me plaît infiniment. Vos Rubens sont aussi de mon goût. […] Je vous prie donc de les faire emballer convenablement et de les expédier à mon nom ». On n’a jamais rencontré plus parfait gentleman !

On ne dit pas non à Arsène Lupin qui, par ses manières hardies, excessives, ne peut s’empêcher de se saisir de tout ce qu’il désire. Comment l’en blâmer ? Même le jeune Isidore Beautrelet qui le piste dans l’Aiguille Creuse ne peut s’empêcher de l’admirer : « il y a dans ce vol une richesse de conception, une force, une puissance, une adresse et une désinvolture qui me donnent le frisson », avoue-t-il.

Ce qu’il y a d’incroyable avec notre gentleman-cambrioleur c’est qu’il s’amuse, partout où il passe il désarçonne par sa maîtrise de lui-même, par ses exaltations tout à la fois romantiques, théâtrales et bon enfant. Même lorsqu’il est au plus mal, il ne perd jamais le sens de l’humour : « – Mais tais-toi donc, Gaminard, je n’ai pas fini ma tirade ! », s’impatiente Lupin alors que l’inspecteur est sur le point de le cueillir.

Si l’on devait trouver une faiblesse à notre homme néanmoins ce serait bien l’amour. Aucun coup n’arrête notre élégant bandit sinon les coups de cœur dont il ne peut se tirer.
Mais qui se cache donc derrière cet homme qui aime à se présenter modestement comme « Arsène Lupin vivant de toute sa vie, agissant de toute sa volonté, heureux et libre ».

Un personnage populaire créé par Maurice Leblanc

2

Chercher Arsène Lupin c’est prendre la route de la Normandie, terrain de jeu favori de notre gentleman-cambrioleur où Maurice Leblanc son créateur lui fait battre la campagne en quête des plus beaux trésors.

Né en 1864 à Rouen, Maurice Leblanc fait de brillantes études et écrit de nombreux contes et romans qui ne connaissent que peu de succès. Très influencé par Flaubert et Maupassant, il s’obstine, continue de créer et cela va payer. La rencontre d’Arsène Lupin avec le public va changer sa vie. Le gentleman cambrioleur commet ses premiers larcins dans le journal Je sais tout en 1905. Quatre ans plus tard Leblanc publie ce qui sera le chef d’oeuvre de sa vie : L’Aguille Creuse.

En 1913 c’est la consécration quand le premier film français Arsène Lupin contre Ganimard sort en salle.

Si vous souhaitez suivre les traces d’Arsène Lupin, rendez-vous au Clos Lupin à Etretat dans la maison de Maurice Leblanc. Il y a une certaine émotion à pénétrer dans le bureau de l’auteur, l’imaginer concevoir les projets prodigieux de son ami Lupin, assis là face à la grande baie vitrée qui donne sur le jardin. Le parquet grince un peu sous les pas, nul doute qu’il y a là, à travers ces salles pleines de cartes, de vêtements et de tableaux, de précieux renseignements sur la cachette du plus célèbre cambrioleur.

Le héros, toujours en activité !

3

Il serait absurde de croire qu’Arsène Lupin est mort avec son auteur. Preuve en est : il ne
cesse de réapparaître sur les écrans sous des noms et des visages toujours différents. Mais n’est-ce pas là sa signature que de se déguiser pour berner son entourage ? Sans doute un des héros les plus orignaux et populaires du XXe siècle, Arsène Lupin est revenu successivement sous les traits de Louis Jouvet, Robert Lamoureux, George Descrières et Romain Duris dans des adaptations plus ou moins libres et réalistes. Une nouvelle série serait même prévue pour 2020 avec l’acteur français Omar Sy ; cela vous laisse le temps de mettre vos trésors à l’abri !

Par Marie Duris,

Facebook
Twitter
LinkedIn

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.