« Nora Hamzawi » : un show moderne, spontané et mordant !

Facebook
Twitter
LinkedIn

Dans nos magazines féminins, à la télévision, à la radio. Comme une bonne copine, on s’est habitués à la voir partout ! Avec son deuxième spectacle, Nora Hamzawi nous invite encore plus loin dans l’intimité bordélique de son cerveau. Celle qui associe les idées et s’auto-dissèque comme personne, se coupe les cheveux en quatre et expose sur scène les nœuds de ses neurones…

L’art de l’auto-analyse d’une jeune trentenaire incontrôlable

NORA HAMZAWI AU CASINO DE PARIS

Baskets blanches, jean, t-shirt noire. Frange, lunettes et chignon habituels. Nous avons bien rendez-vous avec Nora Hamzaoui pour son deuxième spectacle. Sur la grande scène du théâtre du Rond-Point, l’artiste se dit d’emblée « très stressée » par sa « reprise ». Déjà joué dans toute la France, ce show a pourtant été créé fin 2018 au théâtre Le République à Paris. « Que vont penser ceux qui ont vu le premier spectacle ? », se demande encore celle qui déteste « les turbulences ». Durant un peu plus d’une heure, le public, hilare, se délecte de ce conte moderne si authentique, où l’angoisse est reine et l’hypocondrie, un vrai style de vie. « Je m’auto-diagnostique très très bien », assure l’artiste au fil de ses confidences de plus en plus houleuses. Dans un crescendo puissant, ce spectacle formidablement rythmé repousse toutes les limites, pour le plus grand plaisir de nos zygomatiques et de nos cerveaux.

Une bombe à retardement, ou pas !

Nora Hamzawi

Lorsqu’elle évoque les crises de couple, l’épanouissement social et sexuel ou encore la vie de jeune maman, l’artiste ne promène pas les habituels clichés ambiants sur scène. Mais elle choisit à la place des images fortes dans une autodérision touchante, forcément travaillée mais qui semble férocement authentique. Les anecdotes les plus inattendues défilent et font mouche, dont nous vous réservons la surprise. Parmi les punchlines puissantes se retient au vol : « ta misère sexuelle est sa série Netflix ». Une phrase courte qui avec 7 mots pose parfaitement le tableau. Oui, Nora Hamzawi aime se plaindre et aller mal. Recevoir des likes et stalker des « meufs » insupportables sur les réseaux sociaux, sans pouvoir pour autant s’arrêter. Avec tendresse, l’artiste décortique les travers plus ou moins légers, frénétiques, de notre société.  « Je n’ai aucune notion de quatrième mur », affirme celle qui n’hésite pas à prendre à partie son public dans des disgressions habituellement interdites des stand-ups. Plus le temps défile, plus l’énergie de l’artiste semble se libérer. Si le personnage imaginé par l’artiste évoque son besoin clair d’être aimé, il traumatise en retour son mec depuis 10 ans. « En 2019, les meufs font bien ce qu’elles veulent ! », conclue avec le sourire Nora Hamzaoui. Et on est bien d’accord. Chapeau à celle qui a reçu en juin 2019 le Swann d’or du Festival du Film de Cabourg, et le Grand Prix Sacem de l’humour en 2017. Filez vite prendre vos places pour ce spectacle tendre et musclé à la fois, qui nous réconcilie avec nos névroses les plus inavouables.

De et avec : Nora Hamzawi

Durée : 1h15

Informations pratiques : « Nora Hamzawi » se joue au théâtre Le République du 16 novembre 2018 au 28 mars 2020 (1 Boulevard Saint-Martin dans le troisième arrondissement de Paris) et partira en tournée dans toute la France.

http://www.lerepubliqueparis.fr/programmation/nora-hamzawi-en-rodage/

Par Aurélie Brunet,

Facebook
Twitter
LinkedIn

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.