Facebook
Twitter
LinkedIn

Vous profitez de la saison estivale ensoleillée pour venir visiter le Québec, sa majestueuse nature et ses festivals culturels urbains? Pourquoi ne pas en profiter pour faire un petit saut dans l’archipel de Saint-Pierre et Miquelon, trait d’union entre la France et le Québec?

L’archipel français, dont les habitants sont, d’une part, des descendants de colons normands, bretons et basques, et d’autre part, de migrations acadiennes, est situé à 25 km à peine des côtes de Terre-Neuve. Saint-Pierre et Miquelon abritent une communauté qui a sa culture bien à elle et beaucoup à offrir aux visiteurs!

L’archipel est constitué de huit îles qui totalisent 242 km2. Miquelon, la plus grande des îles, est composée de trois presqu’îles, dont deux sont reliées par un grand isthme sablonneux, cauchemar de plusieurs navires au siècle dernier. Saint-Pierre, quant à elle, regroupe 86% de la population de l’archipel sur un territoire de 26km2. Quelques autres petites îles se trouvent près du port de Miquelon, notamment l’île aux Marins.

D6huzlpWkAA0o6M-1024x683

Bonne nouvelle pour ceux qui n’apprécient pas les grands écarts de température : les îles de l’archipel bénéficient d’un climat tempéré : 5 degrés en moyenne l’hiver et 16 degrés l’été. Le tout accompagné de beaucoup de vent!

De la pêche et du whisky

Saint-Pierre et Miquelon connaît durant la seconde moitié du 19e siècle un essor économique considérable grâce à la pêche à la morue, au moment où cette ressource était abondante dans les eaux des grands bancs de Terre-Neuve. De plus, pendant la prohibition américaine, entre 1919 et 1933, l’archipel est célèbre pour son trafic d’alcool. Chaque année, quelques 300 000 caisses de vins français et de whisky transitaient par Saint-Pierre et Miquelon! Le bois de ces caisses a notamment servi à la construction de plusieurs maisons, dont la villa Cutty Stark, baptisée du nom même des caisses de whisky qui ont servi à sa construction. Vous pourrez en apprendre plus sur cette villa, de même que sur le rôle de Saint-Pierre et Miquelon durant cette période, dans une visite historique portant sur la prohibition.

C’est la période de la pêche qui vous intéresse davantage? Vous ne serez pas en reste, car il y a également des visites touristiques sur l’histoire de la pêche qui vous feront découvrir ce riche passé des habitants des îles. Pourquoi d’ailleurs ne pas terminer vos visites dans un des restaurants et des bars réputés de l’archipel? En vedette, bien sûr : les produits de la mer!

8735881928_6c1d4525c6_k

Nature et culture

Durant la haute-saison, de juin à octobre, de nombreux visiteurs passent par Saint-Pierre et Miquelon, où il y a des activités pour tous les goûts!

Vous êtes friand de nature? Notez que l’archipel offre l’unique forêt boréale de tout le territoire français. On peut admirer dans les îles de nombreuses espèces, terrestres et maritimes : macareux moines, orques, pygargues à têtes blanches, et plusieurs autres. Des visites touristiques permettent d’ailleurs de découvrir tous les recoins des îles : tours en bateau pour faire la tournée des anses et caps, randonnées à la journée ou de plusieurs jours pour découvrir les paysages exceptionnels qu’offrent Miquelon, Langlade, l’isthme de sable ou Saint-Pierre.

Baleine-Saint-Pierre-et-Miquelon-photo-Franck-Le-Bars

Et la culture n’est pas en reste, non! L’archipel compte cinq musées, dont le musée de l’Arche et celui de l’Héritage, mettant en avant l’histoire et le patrimoine des Saint-Pierrais et Miquelonnais. L’été, l’archipel est également le lieu de nombreux festivals qui permettent de découvrir la culture locale et d’en apprécier toutes les facettes.

En juin, passez par la fête des Marins, un événement rassemblant la population autour de thèmes maritimes. Vous souhaitez découvrir les artistes locaux? Le DuneFest (juillet) et le Rock n’Rhum (début août) sont pour vous! Le Festival des produits de la mer (août), célébré depuis plus de 30 ans, vous ravira par la dégustation de centaines de plats à base de fruits de mer, et vous y découvrirez le riche héritage des pêcheurs de l’archipel. Enfin, puisque les Saint-Pierrais et Miquelonnais ont un patrimoine culturel hérité de la France et du Canada, on célèbre dans l’archipel ce double héritage avec le festival Les Transboréales (août). La programmation, originale et mettant en valeur les artistes canadiens et français, vogue entre musique, conte et théâtre et tente, par le choix des lieux de production, de mettre en valeur le patrimoine bâti de l’archipel. Une belle occasion de s’imprégner de la culture de la communauté de Saint-Pierre et Miquelon!

Par Émilie Guilbeault-Cayer,

Facebook
Twitter
LinkedIn

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.