ALEXANDRA DAVID-NEEL, LE 1ER EXPLORATEUR DU 20ÈME SIÈCLE EST UNE FEMME

Facebook
Twitter
LinkedIn

1ère femme occidentale à pénétrer dans la cité de Lhassa au Tibet, interdite aux étrangers, Alexandra David-Neel fait partie de ces personnages inclassables et si inspirants.

Cette grande voyageuse et féministe avant l’heure fut la première femme d’origine européenne à rencontrer le dalaï lama et à effectuer un périple de 14 ans en Asie (Inde, Japon, Tibet …) au début du 20ème siècle.

Elle a largement contribué à la découverte de ces territoires et plus précisément au développement de la connaissance du Bouddhisme en France.

C’est en 1928 qu’elle pose ses valises à Digne les Bains et y achète sa première maison. Provenant de ses voyages, de nombreux objets et reliques viennent prendre place dans sa demeure « Samten Dzong » où elle écrit les récits de ses aventures.

Alexandra David-Neel, décédée à presque 101 ans, laisse sa demeure remplie de son histoire et de tous ses trésors. C’est Marie-Madeleine Peyronnet (surnommée La Tortue), sa secrétaire pendant les 10 dernières années de sa vie qui est restée vivre dans la maison suite au testament d’Alexandra David-Neel et a largement contribué à la réédition de la plupart de ses ouvrages. Petit à petit, Marie-Madeleine commence à organiser des visites à la demande des curieux de passage… Au fur et à mesure, voyant le grand intérêt que les visiteurs portaient à l’écrivain, elle fit de la maison, un musée à part entière !

LA MAISON À (RE)DÉCOUVRIR APRÈS LA RESTAURATION

DOSSIER-DE-PRESSE-MAISON-ALEXANDRA-DAVID-NEEL2

Restaurée depuis plusieurs mois, grâce à un véritable travail de recherches scientifiques et culturelles, la Maison Alexandra David-Neel se (re)découvre  depuis le 25 juin 2019.

En conjuguant l’écriture, le voyage et la dimension spirituelle de celle qui fut la première femme initiée au bouddhisme tantrique in situ et à la voie du vide, ce projet de restauration replace Alexandra David-Neel au cœur d’une œuvre multiple et permet de (re)découvrir tous les aspects de sa vie.

La ville de Digne-les-Bains, héritière principale s’est engagée à rendre hommage à Alexandra David-Neel et à faire rayonner ce patrimoine en trois étapes :

– en restaurant sa maison telle qu’elle était de son vivant, en y intégrant ses objets du quotidien, son mobilier hétéroclite ;

– en restituant le jardin auquel elle était particulièrement attachée ;

– en lui dédiant un musée conçu comme une traversée de sa vie de voyageuse féministe et libertaire.

Rester fidèle à ce qu’elle a voulu

La restauration permet au visiteur de (re)découvrir la maison et son jardin dans leur état d’origine :

Après la traversée des deux parties du jardin, le public se dirigera vers le musée, il pourra parcourir 4 salles d’expositions retraçant les grandes étapes de sa vie et de ses voyages.

Le parcours se termine par la visite de la maison patrimoniale, dédiée à l’écriture et à la vie personnelle : mari, fils adoptif, amis seront présentés dans une maison dont l’atmosphère originelle sera reconstituée. Les publics débuteront la visite guidée par l’entrée d’origine ; ils verront alors ce que les visiteurs de l’époque (journalistes, orientalistes, relations) découvraient avec stupéfaction : masques grimaçants suspendus, bouddhas dorés illuminés par la lumière colorée des baies vitrées, grands panneaux de calligraphie chinoise éloge de la propriétaire des lieux.

Toujours dans l’intention de rester fidèle à la pensée d’Alexandra, Samten Dzong, la « résidence de la réflexion », accueillera un centre de recherche chargé d’éditer de nouveaux écrits. « Il faut que la maison reste vivante, insiste Nadine Gomez, la conservatrice de la maison, pour être fidèle à ce qu’elle a dit et voulu, rester le plus proche possible de sa pensée. »

LE MUSÉE

Lui rendre hommage en créant un musée dédié à son travail et à sa vie permet aux visiteurs, avant d’entreprendre la découverte de sa maison, de mieux faire connaissance avec Alexandra.

Cheminer auprès d’elle tout au long des sites parfois oubliés de sa vie intime, de ses nombreux parcours géographiques mais aussi intellectuels et spirituels, permet d’en comprendre les sources familiales, culturelles, historiques. Création originale qui lui est entièrement dédiée, le musée permet d’aller à la rencontre d’une Alexandra juvénile déjà déterminée dans les voies qu’elle se choisit et de découvrir des aspects moins connus de sa vie afin d’en révéler la complexité, le modernisme, la radicalité et sa force.

Des documents inédits (photographies, correspondances…) et objets rapportés de voyages viennent appuyer le propos muséographique, de l’enfance à son dernier grand voyage en Asie.

S’appuyant sur la topographie des lieux, la muséographie invite les visiteurs à s’élever dans le bâtiment, par étape, comme le fit Alexandra David-Neel qui ira jusqu’au « Pays des neiges ».

INFORMATIONS PRATIQUES

Visite guidée de la maison sur réservation uniquement (8 pers. max.) par téléphone au

  • 33 (0)4 92 31 32 38.

Visite complète : musée + maison en visite guidée + jardin : 8 €

Visite musée + jardin OU uniquement la maison en visite guidée : 6 €

Tarif réduit sur présentation d’un justificatif en cours de validité (carte du CCAS de Digne-les-Bains) : 4 €

Visite guidée complète (groupes uniquement, 16 pers. maximum) : 10 €

Gratuit jusqu’à 12 ans ; les étudiants (sur présentation d’un justificatif) ; les détenteurs de la carte de l’ICOM ; le 1er dimanche du mois.

Facebook
Twitter
LinkedIn

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.