Facebook
Twitter
LinkedIn

Strasbourg, Colmar, Riquewihr, Ferrette, Wissemburg, Schiltach, Ribeauvillé… l’Alsace vous tend les bras le temps d’un séjour placé sous le signe de la bonne humeur ! Sportif dans l’âme, d’humeur bucolique, épris de calme ou assoiffé d’activités, il y en aura pour tous les goûts…

Située entre le massif des Vosges et le Rhin, l’Alsace est une région culturelle et historique du nord-est de la France, à la frontière de l’Allemagne et de la Suisse. Ne vous arrêtez pas au nom parfois imprononçable de certaines de ses communes (on pense notamment à Niederschaeffolsheim, Mittelschaeffolsheim ou Schwindratzheim), vous risqueriez de passer à côté de véritables pépites comme il y en a tant dans cette jolie région, qui a attiré l’année dernière quelque 21,5 millions de visiteurs ! Ses coteaux de vignobles à perte de vue, sa campagne luxuriante et ses maisons colorées à colombages et aux toits pentus en font un véritable petit coin de paradis. Prenez le temps d’observer toute la beauté de ces bâtisses, qui se dévoile jusque dans les petits détails : pans de bois sculptés, murs décorés, volets joliment peints… chaque élément semble avoir été conçu avec le plus grand soin.

Mais pourquoi tant de coloris sur les façades, me direz-vous ? Les Alsaciens seraient-ils plus heureux que la moyenne ? Que nenni ! Au Moyen-Âge, alors que la majeure partie de la population ne sait pas lire, les murs sont badigeonnés de chaux de couleurs vives afin de distinguer les différents corps de métiers des habitants. Le bleu était utilisé pour les métiers du bois, le rouge pour les métiers du fer, le jaune concernait les artisans travaillant le blé, comme les boulangers et pâtissiers, tandis que le vert était attribué aux artisans du cuir et du textile. La couleur crème quant à elle était utilisée par les couvreurs et plâtriers, maçons et tailleurs de pierre. À l’origine, les maisons rouges signifiaient que les propriétaires étaient de confession protestante, et les bleues de confession catholique.

Si les féériques marchés de Noël font partie des immanquables de l’hiver, la région regorge d’activités diverses et variées pour les beaux jours à venir et de spécialités à déguster tout au long de l’année. Qui a dit qu’une bonne choucroute, une flammekueche, une tarte à l’oignon ou un baeckeoffe arrosé d’une bière fraîche ne s’appréciait qu’en hiver ? Pour peu qu’on ait l’appétit aiguisé et qu’on ne soit pas branché crudités, ces plats hautement diététiques se savourent par tous les temps, parole d’Alsacien ! Pour digérer, de nombreuses randonnées permettent de découvrir le paysage, que ce soit dans les plaines, les vignobles ou dans la montagne. Qu’on la parcoure à pied, à vélo ou en voiture, la nature se révèle sous les premiers rayons du soleil printanier. Les fleurs s’épanouissent, les oiseaux chantent, le soleil brille… Un peu fleur bleue ? Oui, et alors ?

Enfin, vous ne pourrez séjourner en Alsace sans croiser de nombreuses cigognes perchées sur leurs échasses et installées sur toutes les cheminées qui se découpent dans le paysage. Elles sont l’emblème de la région, symbole de fertilité dans l’imaginaire populaire depuis 1840 et considérées comme des porte-bonheur puisque annonciatrices d’un heureux événement ! Elle est pas belle, la vie ?

Pour faire le plein d’idées d’activités, c’est par ici !

Vous ne vivez que pour la musique, de nombreux festivals sont à venir dans la région !
Plus d’infos, ici !

rejoignez_nous

Facebook
Twitter
LinkedIn

A propos de l’auteur Raphaèle Santamaria

La Rédac'

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.