Facebook
Twitter
LinkedIn

Elles ne savaient pas que c’était impossible… alors elles l’ont fait ! Art Terre, c’est le projet un peu dingue de deux étudiantes pas si folles… C’est surtout l’histoire d’un duo de choc qui rêve de rendre l’art accessible à tous et pour tous ! On vous en dit plus…

Flora Passet et Cynthia Deprez sont de ces petits bouts de femmes qu’on aimerait croiser tous les jours… Passionnantes et passionnées ! Si aujourd’hui Flora est étudiante en histoire de l’art et archéologie à l’université Paul Valéry et Cynthia étudiante en première année de psychologie au sein de la même faculté, les deux amies montpelliéraines sont liées par une passion commune : l’art. La photographie, la musique, la danse, le dessin, la sculpture, l’aquarelle font vibrer la première, tandis que la seconde ne pourrait vivre sans chanter et jouer de la musique. Deux artistes dans l’âme unies pour donner naissance à un grand projet, j’ai nommé Art Terre !

Au départ, un constat : l’art est un milieu fermé. Pour les artistes tout d’abord, pour lesquels il s’avère difficile d’exposer et de se faire connaître lorsque l’on manque de moyens et de contacts, mais également pour le public dont les finances ne permettent pas forcément d’inclure la culture dans son budget. Mais alors, ne serait-il pas judicieux de faire tomber les barrières le temps d’un événement et de rendre l’art accessible à tous ? Le Projet Art Terre est né ! Comment ? En décidant de révéler au grand public le talent de petits artistes, pas ou peu connus, lors d’une exposition d’art à Montpellier. Échanger, apprendre, découvrir de nouveaux horizons artistiques… et peu importe l’âge ou la catégorie sociale ! Ici, on veut s’enrichir les uns des autres, s’émerveiller et surtout abandonner l’idée absurde que la culture est élitiste. Pour cette exposition de tous les possibles, c’est le thème de l’hyper sexualisation dans la société qui a été choisi.

Que l’on soit homme, femme, ni l’un ni l’autre ou les deux à la fois, qui sait ? ce phénomène social est subi par tout un chacun au quotidien. À la télévision, il est là. À la radio, aussi. Sur Internet et dans le commerce, n’en parlons même pas. La surenchère à la sexualité est omniprésente et fait vendre, toujours plus. Un sujet qui laisse libre cours à de multiples interprétations artistiques… À travers les œuvres des nombreux artistes d’ores et déjà contactés par les deux power girls à l’initiative du projet, mais également par des conférences et une projection de film, vous découvrirez comment cette pression sociale peut être transcendée, imagée et expiée… par la création sous toutes ses formes !

LogoPour soutenir ce projet, une campagne de crowdfunding est actuellement en cours sur Ulule. Un financement participatif qui permettra, entre autres, la location du lieu d’exposition pour au moins 3 jours et l’impression des flyers, affiches et programmes.

Et si vous aviez le pouvoir de changer les choses ? 😉

Pour les soutenir, c’est par ici !

Page Facebook Art Terre, ici.

rejoignez_nous

Facebook
Twitter
LinkedIn

A propos de l’auteur Raphaèle Santamaria

La Rédac'

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.