Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
https://cultureasy.media/2017/12/29/lino-ventura-un-monument-au-musee-des-avelines/

Jusqu’au 28 janvier prochain, le musée d’art et d’histoire de Saint-Cloud rend hommage à un monstre sacré du cinéma français, Lino Ventura, à travers une rétrospective inédite qui ravira les inconditionnels de cet acteur aux répliques devenues cultes…

« La vérité m’oblige à te le dire, ton Antoine commence à me les briser menu », « Les cons, ça ose tout, c’est même à ça qu’on les reconnaît »…  À la seule évocation de ces trouvailles de Michel Audiard entendues dans le cultissime film Les Tontons Flingueurs, on actionne nos zygomatiques… Il faut dire que le jeu de Ventura, couplé aux répliques du plus célèbre dialoguiste de l’Hexagone, ne laisse personne insensible ! Ce grand acteur d’origine italienne, né à Parme le 14 juillet 1919, est décédé il y a tout juste 30 ans, à Saint-Cloud le 22 octobre 1987. Un établissement culturel se devait de présenter une rétrospective de la vie passionnante de cet ancien lutteur professionnel (qui a su révéler son côté sensible en fondant l’association Perce-Neige), devenu l’un des acteurs les plus populaires de son époque. Touchez pas au Grisbi (1954), Les Tontons flingueurs (1963), Les Barbouzes (1964), Le Clan des Siciliens (1969), L’Aventure c’est l’aventure (1972), Cosa Nostra (1972), … énumérer la liste exhaustive des films dans lequel le comédien apparaît semble presque impossible tant sa carrière fut prolifique.

Affiches, documents d’archives, photographies, témoignages, musiques de films, objets, scénarios, projections d’extraits… Le parcours de l’exposition, riche et complet, plonge le visiteur dans l’une des plus grandes carrières du cinéma français du XXe siècle. Les débuts de Lino Ventura dans la profession, suite à une rencontre imprévue en 1954 avec le réalisateur Jacques Becker, son influence exercée sur des monuments du 7e art tels Jean-Paul Belmondo ou Claude Sautet, ses amitiés indéfectibles avec Jean Gabin notamment mais aussi avec Jacques Brel et de nombreux réalisateurs comme Claude Miller, Henri Verneuil, Claude Lelouch, Claude Pinoteau, Jean-Pierre Melville, Georges Lautner, Robert Hossein pour ne citer qu’eux, sont évoqués tour à tour. Du polar à la comédie, du film d’aventure au drame, Ventura a tourné dans plus de 70 films tout au long de sa vie, dont bon nombre sont devenus de véritables chefs d’œuvre. La dernière des trois salles de l’exposition s’intéresse à ses rôles plus profonds, alors qu’il endosse le costume de dirigeant d’un réseau de résistants durant la guerre 39-45 dans L’Armée des ombres de Melville sorti en 1969, ou celui de Jean Valjean dans Les Misérables de Hossein en 1982.

« Lino Ventura, une gueule de cinéma », une exposition incontournable pour tous les fans de ce pilier du 7e art !

afficheLino Ventura, une gueule de cinéma
Du 12 octobre 2017 au 28 janvier 2018
Du mercredi au samedi de 12h00 à 18h00, le dimanche de 14h00 à 18h00.
Fermé du 23 au 31 décembre 2017 et les jours fériés
Ouverture jusqu’à 20h le vendredi 26 et le samedi 27 janvier et visite guidée gratuite proposée à 18h !

Musée des Avelines
60 rue Gounod
92210 Saint-Cloud

Plus d’informations, ici !

en_savoir_plus

 

Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
https://cultureasy.media/2017/12/29/lino-ventura-un-monument-au-musee-des-avelines/

About the Author Raphaèle Santamaria

La Rédac'

Laisser un commentaire