Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
https://cultureasy.media/2017/11/13/meteorites-entre-ciel-et-terre/
INSTAGRAM

Connaissez-vous l’histoire de la météorite de Sylacauga ? Le 30 novembre 1954, à Oak Grove en Alabama, Ann Elizabeth Hodges reçoit de plein fouet une chondrite (météorite de type pierreuse) de 3,86 kg en provenance directe du ciel, alors qu’elle est tranquillement installée sur son divan… ce qui laissera à la miraculée un sacré hématome !… 

Fort heureusement, ce genre d’histoire reste exceptionnelle. S’il existe d’autres cas recensés à travers le monde, ils s’avèrent être sans gravité mais attirent toute l’attention des chercheurs et des médias de par leur origine extraterrestre… Entre fascination et inquiétude, ces pierres venues tout droit de notre système solaire font couler beaucoup d’encre ! Hoba, El Chaco, Ahnighito, Armanty… Ces noms sont ceux de fragments de météorites monumentales ayant frappé la Terre, certains pesant parfois plusieurs dizaines de tonnes…

Du 18 octobre 2017 au 10 juin 2018, la Grande Galerie de l’Évolution du Jardin des Plantes va éveiller en vous des vocations de spationautes ! Considérées comme objets scientifiques à part entière depuis le XIXe siècle, les météorites constituent un concentré d’informations inestimables sur cette mystérieuse et hypnotisante galaxie qui captive les hommes depuis la nuit des temps. Le Museum National d’Histoire Naturelle, qui possède 4000 météorites provenant de chutes observées, se positionne ainsi comme détenteur de la troisième collection mondiale de météorites.

Avec l’exposition « Météorites, entre ciel et terre », il convie les visiteurs à un voyage à travers le temps et l’espace. Trois grands thèmes sont ainsi abordés : la chute, les pierres extraterrestres et les archives du passé. Découverte des cratères d’impact, études des étoiles filantes, origines du système solaire, provenance et diversité des météorites, apprenez-en toujours plus et accédez enfin au monde de la recherche ! Comment s’effectue l’analyse des météorites en laboratoire ? Dans quelle mesure se réalise la recherche spatiale ? Une approche artistique est également proposée avec la présentation d’œuvres d’artistes tels Evariste Richer (Meteor, 2016) et Vera Pagava (Pierre de Lune, 1970), inspirés par ces mystérieuses pierres… L’aspect mystique sera aussi évoqué (ces « pierres de foudre » ont longtemps été assimilées à des manifestations divines).

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Temps forts de l’expo ?

  • Présence de « La Caille », la plus grosse météorite découverte en France dans les Alpes-Maritimes et pesant 625 kg.
  • Échantillon de celle que l’on surnomme « Tchelyabinsk », considérée comme la plus meurtrière… Avec ses 17m de diamètre et sa masse de presque 10 000 tonnes, le super bolide tombé en Russie en 2013 créa une onde de choc faisant voler en éclats des milliers de toitures et de fenêtres de la région, et blessant près d’un millier de personnes…
  • Film projeté sur un écran arrondi, comme à la Géode, offrant au spectateur une immersion totale au pays des planètes et des astéroïdes !

Un parcours magique, captivant et ludique présentant une sélection de 350 météorites « stars » de la collection du Museum, agrémenté de projections spectaculaires et d’installations tactiles, font de cette exposition scientifique, poétique et artistique un moment inoubliable au pays de l’inconnu…

Les météorites, entre ciel et terre
Du 18 octobre 2017 au 10 juin 2018
Tous les jours sauf le mardi, de 10h à 18h
Infos pratiques complémentaires, ici !

Muséum National d’Histoire Naturelle
Jardin des Plantes
Grande Galerie de l’Évolution
36, rue Geoffroy Saint-Hilaire
75005 Paris

en_savoir_plus

Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
https://cultureasy.media/2017/11/13/meteorites-entre-ciel-et-terre/
INSTAGRAM

A propos de l’auteur Raphaèle Santamaria

La Rédac'

Laisser un commentaire