Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
https://cultureasy.media/2017/10/25/etre-moderne-le-moma-a-paris/
INSTAGRAM

Selon le premier directeur du MoMA, Alfred H. Barr Jr., le moderne se définit comme « le progressif, l’original, le difficile, plus que les valeurs sûres ».  Cette année, et ce jusqu’au 5 mars 2018, le Museum of Modern Art s’associe à la Fondation Louis Vuitton pour présenter une collection époustouflante d’œuvres d’art témoignant de sa volonté et de sa capacité à s’inscrire dans une modernité constante… 

Le MoMA, fondé à New York le 7 novembre 1929, peut se targuer d’être l’institution référence en matière d’art moderne, de sa naissance à sa reconnaissance. En attestent les quelque 200 œuvres issues de ses collections et présentées dans le cadre de l’exposition Être moderne : le MoMA à Paris. Un voyage initiatique vous est proposé, au cœur de l’histoire de ce musée d’exception et des créations artistiques des XXe et XXIe siècles ayant contribué à sa renommée internationale. Pour l’occasion, l’intégralité du bâtiment de Frank Gehry lui est consacré sur quatre niveaux, retraçant chronologiquement ses acquisitions successives. De l’art moderne à notre époque contemporaine, peintures, photographies, sculptures, design, films, architecture, performances et nouveaux médias mènent la danse, le temps d’une visite qui restera gravée dans les mémoires.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

En rez-de-bassin, bienvenue au commencement de la modernité à travers des chefs d’œuvres européens comme Le Baigneur de Cézanne et L’Atelier de Picasso, mais aussi La Voie ferrée de Hopper et des photographies de Walkers Evans. Du postimpressionnisme à la tendance de l’art abstrait, en passant par le cubisme, le futurisme, le dadaïsme et le surréalisme, le voyage se poursuit jusqu’à l’émergence de l’expressionnisme abstrait nord-américain d’après-guerre avec des œuvres comme The She-Wolf de Jackson Pollock et Onement III de Barnett Newman. Vous aurez également la chance de découvrir des documents issus des archives du célèbre musée américain permettant ainsi d’appréhender les différentes étapes de son histoire.

Au rez-de-chaussée, place aux années 50 et 60 axées sur la tendance pop art. Un moment haut en couleurs et en critiques édulcorées mais engagées de la société de consommation de l’époque ! Puis, au premier niveau, des œuvres nées lors des mouvements contestataires des années 60 et 70 se dévoilent dans des créations fragiles et désenchantées comme Le Musée du vide de Robert Smithson. Vient ensuite le temps des prises de position d’artistes comme Jeff Wall, General Idea ou Cady Noland, les années 80 et 90 et la guerre du Vietnam ayant fatalement inspiré bon nombre de créations. La visite s’achève par un dernier niveau dédié aux tendances contemporaines du début des années 2000 à nos jours. Vingt années qui ont permis au MoMA de rassembler une sélection pointue d’œuvres d’art, mêlant parfois peinture, numérique, performance et vidéo. Des artistes comme Ken Okiishi et Jacolby SatterWhite côtoient de jeunes artistes, hommes et femmes venus de tous horizons.

Sur les trois étages de l’exposition, Sol LeWitt, General Idea et Louise Lawler habillent les murs d’œuvres monumentales, plongeant encore un peu plus le visiteur dans une délicieuse bulle artistique… au sein de laquelle on se verrait bien rester encore quelques heures !

Être moderne : le MoMA à Paris
Fondation Louis Vuitton
8, avenue du Mahatma Gandhi
75116 Paris

Infos pratiques, par ici !

© Photographies : Anne Salgado

en_savoir_plus

Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
https://cultureasy.media/2017/10/25/etre-moderne-le-moma-a-paris/
INSTAGRAM

A propos de l’auteur Raphaèle Santamaria

La Rédac'

Laisser un commentaire