Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
https://cultureasy.media/2017/10/20/caro-jeunet-un-tandem-inimitable/
INSTAGRAM

Avis aux cinéphiles ! Jusqu’au 31 juillet 2018, l’univers fantasque et l’imagination sans limite de Caro et Jeunet est à (re)découvrir à la Halle Saint-Pierre ! La visite s’effectue dans une salle cylindrique revêtue de noir, plongeant le visiteur dans l’univers magique du cinéma. Faites un tour sur vous-même… et épousez du regard 40 ans de carrière de deux figures emblématiques du cinéma français !… 

D’un côté, Marc Caro. Né à Nantes en 1956, il est avant tout un rédacteur et un dessinateur hors pair puisque dès les années 80, il travaille pour Fluide Glacial et réalise les bandes dessinées T.OT (1981) et In Vitro  (1987) pour le magazine Métal Hurlant avec son ami et co-scénariste Gilles Adrien. Depuis sa plus tendre enfance, baigné dans le monde du cirque et passionné par Jules Verne, son monde est peuplé de personnages fantasques et fantasmagoriques. De l’autre, Jean-Pierre Jeunet, né au Coteau en 1953. Manuel et passionné par les maquettes, il fabrique plus qu’il ne rêve. Véritable autodidacte, il démarre sa carrière dans l’audiovisuel en réalisant vidéoclips (comme Tombé pour la France d’Étienne Daho en 1986) et films publicitaires.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Quand ces deux-là fusionnent, un monde fabuleusement déjanté voit le jour. De leur rencontre artistique, émerge un genre nouveau, l’inimitable patte « Caro-Jeunet ». C’est en 1974, au Festival international du film d’animation d’Annecy que les deux hommes se rencontrent, Marc Caro venu alors présenter sa revue élaborée à partir du film Fantasmagorie. Cette rencontre sera déterminante et constituera le point de départ d’une longe et faste collaboration cinématographique. L’Évasion (1978), Le Manège (1979), Le Bunker de la dernière rafale (1981)… Les courts et moyens métrages s’enchaînent ! Puis, vient l’écriture de La Cité des Enfants Perdus dont le scénario restera longtemps sans suite faute de budget mais verra le jour des années plus tard, en 1994. Après quelques années passées à œuvrer chacun de leur côté, le duo se retrouve en 1991 pour leur premier long métrage, le cultissime film Delicatessen, récompensé par le César de la meilleure première œuvre et le César du meilleur scénario original. C’est la consécration.

La Halle Saint-Pierre consacre une exposition à ce fabuleux duo, présentant une multitude d’accessoires de films et de nombreux souvenirs de leurs tournages, communs ou non, dans un parcours tout simplement magique. Vous rappelez-vous d’Irvin, le cerveau flottant dans un aquarium de La Cité des Enfants perdus, de l’enseigne de Delicatessen ou du nain de jardin apparaissant sur les polaroids d’Amélie Poulain ? Du clap au scénario, du costume et objet culte au story-board, des dessins et peintures de Marc Caro aux œuvres réalisées ou collectionnées par Jean-Pierre Jeunet, plongez dans l’univers des deux compères dans un parcours circulaire, évoquant un tour de manège… Vous prenez place ?

Affiche-caro-jeunet

Caro/Jeunet
Jusqu’au 31 juillet 2018
En semaine de 11h à 18h, le samedi de 11h à 19h, le dimanche de 12h à 18h

La Halle Saint-Pierre
2 rue Ronsard
75018 Paris

Les infos pratiques, c’est par ici !

en_savoir_plus

Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
https://cultureasy.media/2017/10/20/caro-jeunet-un-tandem-inimitable/
INSTAGRAM

A propos de l’auteur Raphaèle Santamaria

La Rédac'

Laisser un commentaire