Facebook
Twitter
LinkedIn

Méduse, l’une des trois Gorgonnes de la mythologie grecque, changeait en pierre quiconque osait la regarder dans les yeux… Une attirance et une fascination au dessein funeste pour le commun des mortels… 

Il vous reste jusqu’au 5 novembre pour admirer l’exposition Médusa bijoux et tabous illustrant cette attraction/répulsion que peuvent susciter les bijoux, entre jalousie, envie et message qu’ils peuvent ostensiblement renvoyer à ceux qui doivent se contenter de les regarder.

Précieux, raffiné, bling bling, sexy… Le bijou ne se contente pas d’être décoratif. Parfois synonyme d’appartenance sociale, destiné à se démarquer de ses pairs, symbole d’amour ou générateur d’envie, il déchaîne les passions depuis la nuit des temps. L’exposition, organisée par le Musée d’Art Moderne de Paris, sous le commissariat d’Anne Dressen en collaboration avec Michèle Heuzé et Benjamin Lignel, présente 400 pièces d’exception démontrant qu’au-delà du simple accessoire de mode, il peut devenir une véritable œuvre d’art. De l’ère du néolithique à notre époque contemporaine, bijoux de tous styles, nés de l’imagination de créateurs, de joailliers, d’artistes, portés par des anonymes ou des stars, se révèlent, sublimes et envoûtants, au regard émerveillé du visiteur. Certains de ces bijoux, devenus tellement iconiques, vous permettront sans nul doute d’identifier la personne ayant eu la chance de pouvoir les porter (comme le fameux gant de Michael Jackson ou un incroyable collier réalisé par Calder en 1940 et porté par l’actrice américaine Anjelica Huston !).

Si Marylin Monroe disait que les diamants sont les meilleurs amis de la femme, il s’avère que les hommes en sont aussi de fervents amateurs… Bien que leur intention soit un tant soit peu différente de celle des femmes, les hommes utilisent les bijoux comme de véritables démarqueurs sociaux, qu’ils soient de style biker, dandy, rappeur, ou encore en signe de reconnaissance (vous pourrez notamment admirer un collier de la Légion d’honneur historique datant de 1807, présenté lors d’une cérémonie initiée sous Napoléon 1er).

Bijoux à la valeur inestimable, en toc, en sucre sous forme de friandises ou encore servant de composition sur un tableau, le thème de la joaillerie fait rêver et nombreux sont ceux à s’essayer à cet art. D’éminents artistes comme Picasso, Koons, Giacometti, Niki de Saint Phalle ou encore Calder et Dali, aucun ne pouvait rester insensible à la création par le bijou. Des pièces uniques à la beauté époustouflante sont ainsi exposées dans un parcours présentant également les œuvres d’artistes contemporains comme Mike Kelley, Lucy McKenzie et Liza Craft. Avant de quitter les lieux des étoiles plein les yeux, ne manquez pas de visiter le boudoir coquin, rassemblant une collection unique de bijoux érotiques…

Pièce phare de l’exposition, la gourmette de Saint-Exupéry venant d’être découverte par un pêcheur en Méditerranée, nous rappelant que la véritable beauté d’un bijou réside sans nul doute dans l’histoire précieuse qu’il nous raconte…

Medusa Bijoux et tabous
Jusqu’au 5 novembre
Musée d’Art Moderne de la ville de Paris
11 Avenue du Président Wilson
75016 Paris

Infos pratiques ici !

en_savoir_plus

Facebook
Twitter
LinkedIn

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.