Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
https://cultureasy.media/2017/10/03/irving-penn/
INSTAGRAM

2017 marque les 100 ans de l’un des plus grands photographes du XXe siècle : Irving Penn. Et quoi de mieux qu’une rétrospective retraçant l’ensemble de sa carrière pour célébrer celui qui savait magnifier ses modèles mieux que quiconque ? Après une présentation plus restreinte au Metropolitan Museum de New York, rendez-vous au Grand Palais jusqu’au 29 janvier prochain, pour en prendre plein la vue !… 

New York, 1938, Irving Penn installe son studio sur la 5e avenue. La mode, la beauté, les nus, les natures mortes, rien ne résiste au talent du photographe. Sortis de leur contexte social, ses sujets sont sublimés, l’artiste se concentrant sur la personnalité et le moi profond de ses modèles. L’arrière-plan, neutre, et la lumière, traitée d’une main de maître, subjuguent l’individu faisant de lui une œuvre d’art à part entière.

Après une première couverture très remarquée représentant une nature morte pour Vogue en 1943, ses clichés feront entre autres, la une du magazine sur 160 couvertures en 5 ans…
Les années 50 et la déferlante de la mode des pin-up inspirent l’artiste qui photographie alors des femmes bien en chair, dans des attitudes surprenantes et dont la peau blanche sera ultérieurement retravaillée au moment du tirage par le biais de produits chimiques et d’éclairages.
1951 s’annonce comme l’année de la consécration pour celui qui est devenu le photographe incontournable du moment. Une multitude de personnalités, telles Truman Capote, Yves Saint Laurent, Al Pacino, Colette, Audrey Hepburn, Pablo Picasso, Marlène Dietrich, Jean Cocteau, Alfred Hitchcock, Salvador Dalí, Miles Davis, Woody Allen  et bien d’autres, prennent la pose devant son objectif, inscrits à jamais dans l’histoire. En 1967, c’est le corps nu qui l’intéresse, en particulier celui, sculptural, des danseurs. Une performance créée par Anna Halprin et le San Francisco Dancers’ Workshop sera immortalisée dans une œuvre intitulée « The Bath », série de photos mêlant force et poésie, captant la puissance, la beauté et la grâce des corps en mouvement. Des corps libérés de leurs apparats, libres au sens propre comme au figuré.

Le Grand Palais vous propose de découvrir 235 tirages réalisés personnellement par l’artiste, ainsi qu’une sélection étoffée de peintures et de dessins. Natures mortes sophistiquées, mode, portraits de célébrités ou d’anonymes en Amérique du Sud et nus majestueux se succèdent à travers onze salles retraçant chronologiquement et thématiquement le travail d’une vie, celle d’Irving Penn, l’homme qui transformait la photographie en œuvre d’art…

Irving Penn
Grand Palais, Galeries nationales
3, avenue du Général EisenHower
75008 Paris

Les infos pratiques, c’est par ici ! 🙂

en_savoir_plus

Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
https://cultureasy.media/2017/10/03/irving-penn/
INSTAGRAM

A propos de l’auteur Raphaèle Santamaria

La Rédac'

Laisser un commentaire