Facebook
Twitter
LinkedIn

David Hockney, figure majeure du Pop art des années 60 et l’un des artistes anglais les plus influents de sa génération, est à l’honneur dans le cadre d’une rétrospective monumentale présentée au Centre Pompidou (en collaboration avec la Tate Britain de Londres et le Metropolitan Museum de New York)… 

Pour célébrer les 80 ans de ce grand monsieur, pas moins de 160 pièces (peintures, photographies, dessins, vidéos et gravures) balayant l’ensemble de son parcours sont présentées. Inspiré par des personnalités comme Dubuffet, Bacon et Picasso, Hockney considère qu’aucun artiste n’est en mesure de s’ancrer dans un style unique… L’une de ses premières expositions s’intitule d’ailleurs « Démonstration de versatilité ».

David Hockney, A Bigger Grand Canyon
© David Hockney – « A Bigger Grand Canyon » (1998)

Entre réalisme, formalisme abstrait et minimalisme, les œuvres sont solaires, les couleurs éclatantes, vives et acidulées, à l’image de ses tableaux mythiques tels « A Bigger Grand Canyon » (1998) et la série des Californian Swimming Pools (dont le fameux « A Bigger splash » réalisé en 1967). Loin de se restreindre aux surfaces planes, David Hockney explore son art et décide de s’atteler à des constructions spatiales, se lançant dans la création de décors et de costumes dédiés à l’opéra. Revisitant le cubisme, il crée également des collages photographiques comme « Perblossom Highway », composé de plus d’une centaine de polaroïds ! Les années 80 marquent une réelle transition dans la vie de l’artiste qui décide de concevoir un nouveau type d’images. Le support devient alors numérique, par l’intermédiaire d’ordinateurs, de tablettes graphiques, et plus récemment, de smartphones et de l’Ipad.

David Hockney, The arrival of spring
© David Hockney – « The arrival of spring »

Mardi dernier, l’artiste a offert au Centre Pompidou une pièce monumentale, « The Arrival of Spring in Woldgate », composée de 32 panneaux et estimée à 20 millions d’euros. L’argument de son donateur ? : « Je pense qu’une œuvre de cette taille est plus à sa place dans une institution. Donc, j’ai décidé de m’en séparer, c’est trop grand pour une maison » !

David Hockney
Centre Pompidou
19, rue Beaubourg
75004 Paris

Du 21 juin au 23 octobre 2017
Ouverture de 11h à 19h sauf les mardis, nocturnes jusqu’à 23h tous les jeudis

Infos pratiques et réservations ici !

en_savoir_plus

Facebook
Twitter
LinkedIn

A propos de l’auteur Raphaèle Santamaria

La Rédac'

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.